Ces taxis qui ne font pas partie de la "mobilité bruxelloise", ou l’incompréhensible découpage des compétences

La Dernière Humeur par Romain Masquelier.

Romain Masquelier
Ces taxis qui ne font pas partie de la "mobilité bruxelloise", ou l’incompréhensible découpage des compétences
©JLF & JCG
Manifestations de chauffeurs, décisions de justice inattendues, et désormais révélations explosives des "Uber Files" mettant à mal Pascal Smet : depuis le début de la législature, le dossier des taxis fait chavirer l'exécutif bruxellois… et tout particulièrement son capitaine, Rudi Vervoort (PS). Car oui, la situation est surréaliste, le "transport rémunéré de personnes " ne fait pas partie du ministère de la Mobilité, mais relève de la compétence du ministre-Président....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité