Les élèves n’ont pas à payer pour le prix de l'énergie

Une dernière humeur signée Maïli Bernaerts.

Les élèves n’ont pas à payer pour le prix de l'énergie
©shutterstock
La hausse des coûts de l'énergie n'épargne aucun secteur et l'école ne fait pas figure d'exception. Face à ce constat, deux directeurs d'écoles confient dans ces pages leurs inquiétudes pour les finances de leur établissement mais aussi et surtout pour le bien-être et les apprentissages des enfants.

Face à une explosion des factures et malgré la mise en place par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de centrales de marché visant à limiter la casse, les écoles n'auront en effet pas d'autre choix que de rogner sur d'autres dépenses telles que de nouveaux équipements informatiques, du mobilier ou des sorties pédagogiques pour leurs élèves. Plus concrètement encore,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité