Déprime d'hiver, avec D comme Diables rouges

Un édito de Jean-Marc Ghéraille.

 La crise du Covid a laissé des traces.
La déprime guette les supporters des Diables rouges ©rtbf
Des journées de plus en plus raccourcies, un ciel si gris qu’un canal s’est pendu (ce n’est pas de moi…), un thermomètre qui pique du nez, des brumes et brouillards...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...