La Dernière Humeur: Il faut redonner le sens des valeurs à la jeunesse

La Dernière Humeur par Vincent Schmidt.

Ecole communale Gembes enseignement enfant professeur classe unique primaire éducation village Ardennes
©Jean-Luc Flémal
La jeunesse d’aujourd’hui jouit d’une incroyable liberté. Et, à la moindre brimade, s’en offusque. À la maison ou à l’école, les enfants s’érigent en rois qui se croient tout permis. Combien d’enseignants n’osent aujourd’hui plus faire de remarque ou donner de punition sous peine de voir une levée de boucliers dénoncer un excès d’autoritarisme ou une quelconque forme de maltraitance. Certains s’offusquent même de voir les copies corrigées au bic rouge, estimant qu’il s’agit là d’une forme d’agressivité. Ce climat où chaque fait et geste parental ou professoral est analysé sous le spectre d’une éventuelle maltraitance morale ou physique, débouche inévitablement sur un manque de respect et des valeurs chez de nombreux jeunes. Ils ne distinguent plus la frontière entre le bien et le mal. Certains glissent alors dangereusement...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité