Edito


Le gouvernement de la communauté germanophone, c’est fait. Depuis longtemps. Le gouvernement bruxellois, c’est fait. Le gouvernement flamand, c’est quasi fait. Le gouvernement wallon, cela va se faire. Pour le gouvernement fédéral, c’est une autre paire de manches et cela ne semble pas près d’être conclu. Au point (de rupture ?) où ils en sont, la rumeur d’un retour aux urnes commence à prendre de la consistance.

(...)