Apparemment, les Belges ne sont pas les meilleurs de la classe en matière de respect des règles pour la lutte contre la propagation du coronavirus Covid-19.

Les chiffres sont éloquents. 25 043 personnes suspectées d’infractions aux mesures de lutte contre la propagation du coronavirus Covid-19 ont été encodées dans l’application de gestion des dossiers des greffes et des parquets MaCH et ont reçu une proposition de transaction immédiate et 41 117 autres une proposition de transaction.

31 958 suspects ont par ailleurs fait l’objet d’une autre décision d’orientation qui englobe entre autres des citations directes.

Aux 25 043 suspects cités ci-avant, il y a lieu d’ajouter 3 132 suspects auxquels les services de police ont aussi proposé une transaction immédiate, mais dont les données y afférentes n’ont pas encore été encodées dans l’application. Pour l’instant, le traitement de l’infraction consiste encore en une transaction proposée par le parquet, mais ces dernières semaines, on note à nouveau une augmentation du nombre de transactions immédiates proposées par les services de police. C’est ce qui ressort des constatations tirées à partir de l’application "cross-covid" que la police doit utiliser dans la pratique pour constater des infractions aux mesures de lutte contre la propagation du coronavirus Covid-19.

Le parquet correctionnel a, enfin, clôturé le dossier de 69 845 suspects.