La circulation des bus De Lijn est chaotique ce mardi dans le Limbourg, où cent bus ont été vandalisés dans la nuit de lundi à mardi.

"Nous avons été victime de cas de vandalisme dans trois dépôts. Il s’agit de ceux de Hasselt, Winterslag à Genk et à Beverlo. Les soupapes d’échappement ont été coupées, rendant la circulation des bus impossible sur l’ensemble de la province durant toute cette journée", explique Karen Van der Sype, porte-parole de De Lijn.

Des pneus ont également été crevés. Les conducteurs ne s’en sont dans un premier temps pas rendu compte. Ce n’est qu’une fois sur la route qu’ils ont constaté les dégâts, les obligeant à faire demi-tour aux différents dépôts. La police est sur place et une enquête est en cours afin de retrouver les coupables.

"Renseignement pris auprès d’un membre du dispatching qui travaille ici depuis 17 ans, c’est du jamais-vu. Des bus ont déjà été vandalisés mais 100 d’un seul coup, c’est énorme", poursuit-elle.

© DR