Deux personnes ont perdu la vie vendredi matin dans l'incendie d'une résidence étudiante de Louvain (Brabant flamand), a indiqué la police locale. Les victimes, deux étudiantes, ont été retrouvées par les pompiers sous les décombres. Selon nos confrères de la VRT, il s'agit de deux Irlandaises qui étaient en Erasmus dans la capitale du Brabant flamand.

Le feu s'était déclaré vers 06h00 du matin dans le bâtiment, situé sur la Bankstraat. Deux étudiants avaient pu fuir les flammes avec l'aide de leurs voisins, tandis que six autres avaient été secourus par la police. Ces étudiants ont été transportés à l'hôpital pour un contrôle médical.

La cause du sinistre n'est pas encore connue. Un expert du parquet de Louvain a été envoyé sur les lieux.


Les victimes étaient de nationalités polonaise et lettonne

Les deux jeunes filles qui ont trouvé la mort vendredi matin dans l'incendie d'un immeuble à Louvain étaient âgées de 22 et 23 ans. L'une était de nationalité polonaise tandis que l'autre était lettonne. La cause de l'incendie n'est pas encore claire, mais tout indique qu'elle serait purement accidentelle, selon la police locale louvaniste. Les deux étudiantes vivaient dans l'étage supérieur de l'immeuble détruit. Les pompiers ont découvert leur corps à la fin de l'incendie. Le toit était parti en fumée et les premiers débris avaient déjà été évacués. Un médecin légiste et une équipe de la DVI sont alors venus identifier les victimes.

"Les familles des deux victimes ont été averties et se rendront aujourd'hui/vendredi ou demain en Belgique", explique le porte-parole de la police de Louvain. "En collaboration avec les ambassades des deux pays, nous entreprendrons les démarches nécessaires pour le rapatriement des dépouilles."


L'ambassadeur irlandais se rend sur le lieu du drame

L'ambassadeur irlandais en Belgique s'est rendu vendredi matin à Louvain afin de rencontrer les huit personnes ayant survécu à l'incendie qui a ravagé un bâtiment appartenant au Leuven Institute for Ireland in Europe. Tous les résidents de l'immeuble, parmi lesquels les deux jeunes filles décédées, étaient des étudiants ou des collaborateurs de cet institut, indique la police locale de Louvain. L'ambassade d'Irlande collabore également avec la police et l'université (KUL) afin de trouver un logement pour les huit survivants, qui ont tout perdu lors du sinistre.

La KUL a présenté ses condoléances aux proches des deux victimes. "Nous sommes profondément touchés par les événements de ce vendredi matin", a déclaré le vice-recteur Rik Gosselinck. Il a précisé que les deux jeunes femmes étudiaient le tourisme au sein du Leuven Institute for Ireland in Europe, un organisme qui ne fait pas partie de la KUL.

L'université louvaniste a reçu plusieurs questions relatives à la sécurité en matière d'incendie dans les kots de la ville. L'institution dispose de plusieurs résidences étudiantes, dont elle gère elle-même une partie, et propose également de louer des chambres sur le marché privé via le site Kotwijs. "Toutes les chambres proposées sur ce site doivent être enregistrées auprès de la ville et contrôlées par les pompiers. Le bâtiment qui a brûlé vendredi matin n'était pas connu des services communaux", explique la KUL.