S'habiller en femmes ou aller en prison

Deux jeunes gens préfèrent se travestir que d'être incarcérés

COSHOCTON Deux jeunes hommes qui avaient jeté des bouteilles de bière sur une automobiliste ont expié leur forfait vendredi en parcourant pendant une heure le centre de leur ville, habillés en femmes.

Le juge de Coshocton, une ville de 12.000 habitants, dans l'Ohio (Etats-Unis), avait laissé aux deux jeunes gens âgés de 23 et 21 ans le choix entre ce châtiment peu orthodoxe et une peine de soixante jours de prison.

Le juge a expliqué sa décision par la surpopulation de la prison de Coshocton.

Les condamnés, Jason Householder et John Stockum ont donc défilé dans la rue principale de la ville, travestis en femmes.

Une forme de punition qui sera diversement appréciée par les féministes.

En matière de peine alternative, la preuve est néanmoins faite que l'imagination pénale n'a pas de limite.

Qu'en pense donc Marc Verwilghen?

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be