Un tueur à gages arrêté à Anderlecht !

Gilbert Dupont

Son alibi pour l'exécution d'un commerçant le 20 avril rue Brogniez? `J'étais à EuroDisdney´. C'était faux!

BRUXELLES Supervisée par la juge Cathy Deboyser, superbe enquête, vraiment, de la Crime de la police fédérale de Bruxelles. Un suspect a été interpellé dans l'enquête sur le meurtre, en avril, dans son magasin de vêtements, le Best Choice, rue Brogniez, 120A, à Anderlecht, d'un commerçant pakistanais de 44 ans. La victime, Mohammed Irfanalvi, avait reçu deux balles en plein coeur. Ça ressemblait fort à une exécution.

C'en était une!

C'est pas fait pour rassurer mais on apprend ainsi qu'il existe, à Bruxelles, des gens payés comme au cinéma pour en menacer d'autres et au besoin les exécuter.

Ce serait le cas d'Hicham Talahoui, 22 ans, qui travaillerait pour une certaine mafia asiatique active en Belgique. Profession de Talahoui: récupérateur de créances. Du style: `Tu paies ou t'es mort´. Le 16 mars, Talahoui a rendu visite au commerçant de la rue Brogniez. `Tu paies ou t'es mort´. Il est revenu deux fois le lendemain.

Le commerçant paniqué s'est rendu à la police d'Anderlecht. Mais comment protéger un particulier 24 heures sur 24?

La police, pourtant, a fait le nécessaire: c'est si vrai qu'Hicham Talahoui a été interpellé pour menaces puis relâché.

Moins d'un mois plus tard, M. Irfanalvi était mort. Exécuté derrière son comptoir comme on le lui avait promis.

Talahoui est soupçonné d'avoir fait une seconde victime, un Chinois qui a la chance, lui, d'être toujours vivant

Pour le 20 avril au soir date du meurtre Talahoui avait un alibi: il était avec des copains à EuroDisney-Paris. Il avait même conservé ses billets

La police a effectué un travail remarquable. Elle a pu établir que Talahoui possédait un GSM dont le numéro a été identifié. Des repérages, dirons-nous, ont pu prouver qu'au moment du meurtre, des coups de fil avaient été donnés au départ de ce GSM plus exactement un peu avant et un peu après le meurtre depuis un quartier précis, pas à Paris mais en Belgique, comme par hasard celui de la rue Brogniez à Anderlecht.

Talahoui nie. Le juge, Catherine Deboyser, ne l'en a pas moins placé sous mandat d'arrêt comme auteur ou co-auteur d'assassinat. Talahoui est incarcéré à la prison de Forest.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be