Drôles d'oiseaux dans un livre de bio

B. F.
Drôles d'oiseaux dans un livre de bio
©Didier Bauweraerts

La LRBPO s'étonne. Plantyn va rectifier

BRUXELLES C'est un enfant de 12 ans qui a lui-même relevé quelques erreurs dans son manuel de biologie. Il en a parlé à sa prof qui lui a conseillé, texto, `d'arrêter de faire le malin´. Il en a parlé à ses parents, qui ont eux-mêmes demandé l'avis de la Ligue royale pour la protection des oiseaux. Qui fulmine
`Ce qui est inculqué à des enfants de première secondaire doit être irréprochable. Nous sommes étonnés de trouver autant d'erreurs dans un manuel officiel´, commente Hugues Fanal, directeur de la LRBPO.
Le livre en question est publié par les éditions Plantyn, réputées au demeurant, et s'intitule Construire ses compétences en biologie 1. Daté de 2001, il est utilisé dans les premières classes du secondaire. Nous l'avons feuilleté: le livre semble très bien fait, bien illustré. Mais la Ligue y a relevé quelques erreurs. On y trouve, par exemple, des confusions entre les chouettes et les hiboux. Un texte sur la chouette est illustré par une photo de hibou. Des informations sur le régime alimentaire de la chouette effraie sont illustrées par un dessin de chouette hulotte et une photo de chouette chevêche. `Ces sont des espèces différentes, avec des régimes alimentaires différents´, explique H. Fanal. Dans un schéma de chaîne alimentaire, on découvre avec surprise que la buse mange des pics-verts, ou que le prédateur naturel de l'écureuil est le furet. `Le furet est un animal domestique. C'est comme si on avait mis le chat ou le chien! Le prédateur de l'écureuil, c'est la martre.´
`Les associations de protection animale tentent de sensibiliser les enfants, de les informer le mieux possible. C'est dommage qu'un livre comme celui-là, qui se veut détaillé et complet, ne soit pas relu par des scientifiques de l'Institut des Sciences naturelles, par exemple. C'est important de donner les bonnes informations aux enfants. Par méconnaissance, des chasseurs continuent à tuer des faucons crécerelles. Ils croient qu'ils mangent des faisans!´
Chez Plantyn, les remarques de la Ligue ont été reçues avec intérêt. Et surprise. `Nos livres sont chaque fois relus par des professeurs spécialisés´, nous explique l'éditeur. Celui-ci s'est engagé à rectifier les erreurs dès la prochaine édition.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be