La percée des DVD pirates

B. F.
La percée des DVD pirates
©Jean-Luc Flémal

A.I., Pearl Harbor, Shrek, Evolution et d'autres films récents déjà copiés. La Baf s'inquiète

BRUXELLES Durant les six premiers mois de 2001, les services de police et de douane ont procédé à 99 saisies importantes de matériel vidéo ou informatique de contrefaçon, essentiellement des copies illégales de films vidéo.
Selon les statistiques de la Belgian Anti-Piracy Fondation (Baf), 2001 s'annonce dans la lignée de 2000. L'an dernier, la Baf avait notamment saisi 10.000 cassettes vidéo, 13.000 jeux Playstation ou 12.000 CD-Rom pirates, plus tout le matériel servant à la fraude. En tout, la valeur commerciale des saisies de 2000 est estimée à 60 millions de francs. Et la Baf estime ne saisir que 10% de ce qui se trouve dans le commerce illégal.
L'élément nouveau dans ce paysage est l'apparition sur le marché belge de nombreux DVD illégaux qui sont des copies en provenance d'Extrême-Orient. On trouve ainsi des DVD de films très récents, comme A.I., Evolution, Pearl Harbor, Shrek ou Tomb Raider, s'inquiète la Baf dans son dernier magazine.
Jusqu'ici, les DVD découverts étaient généralement des importations illégales de vrais produits. On découvre aujourd'hui de faux DVD.

Le président de la Baf, Marcel Van Berkel, estime que l'apparition de logiciels permettant de copier facilement des DVD sur CD-R ou DVD-R va doper la piraterie à domicile.

Internet monte également en puissance dans ce secteur. Sur certains sites, on peut télécharger sans payer de droits presque tout ce qui se trouve sur le marché La connexion permanente rapide (ADSL) offre aussi de nouvelles possibilités aux tricheurs.

La Belgian Anti-Piracy Foundation rappelle que la copie est un vol.

Parmi les condamnations récentes et définitives en justice, on peut citer deux exemples qui situent le montant des amendes. Un particulier détenant 23 cassettes vidéo pirates a écopé d'une amende de 75.000 F et de 150.000 F de dommages et intérêts.

Un autre particulier, qui vendait des cassettes qu'il multipliait chez lui, a écopé de 2,255 millions de dommages et intérêts.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be