Morte en tentant de battre le record du monde de plongée

L'apnéiste française Audrey Mestre a succombé en République dominicaine

SAINT-DOMINGUE L'apnéiste française Audrey Mestre a trouvé la mort CE samedi alors qu'elle tentait de battre le record du monde de plongée en apnée no limits dans les eaux chaudes et calmes de la République dominicaine. Liée à un filin sortant d'une poulie et entraînée vers le fond par un poids, la jeune femme, âgée de 28 ans, a plongé sous la surface sans oxygène à 14 h 30.Neuf minutes plus tard, des plongeurs remontaient de l'eau son corps inerte.

La plongeuse a été sortie de l'eau dans un état critique par deux plongeurs qui l'accompagnaient. Elle présentait des signes de vie à sa sortie de l'eau, mais est décédée peu après. On ignore encore si elle a réussi à atteindre la profondeur qu'elle s'était fixée, 171 mètres, près de la plage de La Romana, à environ 130 kilomètres à l'est de Saint-Domingue.

`Quelque chose s'est terriblement mal passé´, a déclaré Jeff Blumenfeld, de la compagnie de plongée italienne Mares qui sponsorisait la jeune Française. `Nous ignorons encore ce qui s'est passé.´

Audrey Mestre tentait de battre le record du monde de 162 mètres enregistré par son mari, le légendaire apnéiste cubain Francisco Pipin Ferreras, également à La Romana. Le no limits est la discipline de plongée où les records sont les plus profonds, mais elle est aussi considérée comme la plus dangereuse. C'est celle qu'avait montrée Luc Besson dans son film Le Grand Bleu.

© La Dernière Heure 2002

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be