La Saab 900 des tueurs

Gilbert Dupont

Juin 1983, un vol dans un garage à Braine. Révélations 20 ans après

BRAINE-L'ALLEUD En juin 1983, une Saab est volée dans un garage dépourvu d'alarme chaussée d'Ophain à Braine-L'Alleud. Pas d'alarme mais un berger allemand.

Les truands sont montés sur les toits. Ils sont entrés par la tabatière. Et ont tiré onze balles dans la tête du chien qui s'appelle Ben. Du calibre point 22. Alors probablement que le canon était enfoncé dans la gueule du chien!

Trois mois plus tard, la Saab, une 900 turbo bleu nuit, sert à Tamise pour un vol de gilets pare-balles.

Le concierge, un ancien boxeur, est froidement abattu. Encore huit jours plus tard, le 16 septembre 83, un gendarme, Marcel Morue, puis Elise et Jacques Fourez, un couple bruxellois, sont tués sur le parking arrière du Colruyt de Nivelles.

Ce jour là, les médias décident de les appeler les tueurs du Brabant: ils avaient été surpris en train de charger 50 litres d'huile et 45 kg de café dans le coffre de la Saab 900 turbo.

Il y a 20 ans, la nuit du 7 au 8 juin 1983, les tueurs préparant les tueries - 28 morts au total - volaient chez Michel Jadot le véhicule qu'ils allaient utiliser tout un temps avant de préférer des VW Golf Gti. Vingt ans! Et Michel Jadot n'a rien oublié.

Un brun-roux d'1 m 90

Sur sa Saab, les tueurs apposent de fausses plaques SX.976 pour copier une autre Saab. Tout un temps, il y a donc eu deux Saab 900 turbo bleu nuit SX.976. L'autre, la vraie, appartenait à un diamantaire bruxellois voisin - hasard accidentel ou calculé? - du lieutenant général Beaurir, le patron de la gendarmerie.

Dans la Saab, les policiers trouvent une demi-douzaine de sacs poubelles qui ont, hélas!, disparu en cours d'enquête. Détruits par erreur... empêchant des comparaisons précieuses, par exemple avec les sacs repêchés à Ronquières. Tout ça n'apparait qu'après vingt ans.

Les tueurs ont préparé la Saab. Ils ont démonté la radio - une Blaupunkt -; les baffles - des Jensen -; le klaxon, un 2-tons 6 volts placé sur une batterie de 12 volts; les antibrouillards - des Cibié - et les phares longue portée dans la calandre. Ils ont retiré les ceintures de sécurité et les repose-tête, le baquet coupe-vent, l'antenne radio (en prenant soin d'obturer le trou dans la carrosserie). Les feux stop ont été scotchés: plus discret sans doute, la nuit, en cas de poursuite.

Le calibre .22 n'a jamais été retrouvé. Il avait déjà servi à abattre Constantin Angelou, chauffeur, enlevé à Bruxelles, retrouvé à Mons dans le coffre de son taxi, et José Vanden Eynde, le concierge de l' Auberge du Chevalier (Château de Beersel), torturé sur son lit les bras liés en croix, crucifié.

Pour l'époque, la 900-turbo est un véhicule phénoménal. 145 cv. Des pointes de 250 km/h. Et Michel Jadot qui en a fait son véhicule de démonstration avait encore augmenté la pression du turbo.

Du 8 juin au 17 septembre 83, les tueurs ont parcouru 780 km: assez pour la démolir! Le véhicule qu'on retrouve ne dépasse plus les 70. La 3e ne passe plus. Le turbo a rendu l'âme. Un piston est fêlé. Les tueurs ont tiré au riot gun dans le réservoir (où ne manquent que 8 litres) pour y mettre le feu.

La Saab fut retrouvée à Braine-L'Alleud près du carrefour Mont-Saint-Pont où, deux ans plus tard, le 27 septembre 1985, comme pour reprendre le fil interrompu, les tueurs allaient faire cinq morts dans un Delhaize. Comme le pneu arrière droit de la Saab était crevé, les tueurs ont sorti la trousse et la roue de secours. Parce que ça durait? Ils ont changé de programme, sont partis... et on ne les a jamais trouvés.

La veille du vol, le mardi 7, un couple que Jadot n'a plus jamais revu a visité son show room. Repérages? Le garagiste se rappelait que l'homme, un brun roux énorme, mesurait 1 m 90: le Géant qu'il serait le seul à avoir vu à visage découvert?

Un souvenir trop lointain dont Michel ne se rappelait plus, hier...

© La Dernière Heure 2003


>«Je n'ai pas peur de parler...»

Encore récemment, Michel était interrogé...

BRAINE-L'ALLEUD Les enquêteurs sont persuadés que Michel Jadot ne peut plus les aider dans l'enquête sur les tueries du Brabant.

Leur conviction est récente: jusqu'à tout récemment encore, l'ancien garagiste de Braine-l'Alleud était fréquemment invité à compulser des albums-photos sur lesquels il n'a jamais reconnu personne.

Il y a vingt ans, la Cellule Brabant wallon croyait pourtant que Michel allait pouvoir mettre un nom sur ce fameux couple et ce géant brun-roux de 1 m 90 qui avait visité son showroom avant le fameux vol de la Saab 900 turbo.

Deux noms ont même été cités mais aujourd'hui, vingt ans après, Michel estime lui-même que ses souvenirs n'ont plus de valeur.

Et pourtant, fait-il, «je n'ai pas peur de parler. Si je reconnaissais quelqu'un ou si seulement j'avais un soupçon, je le dirais. Ces gens-là, c'est des crapules à qui il faut trancher la tête. Des centaines, des milliers de fois, je me suis demandé qui pouvait être aussi dégu... pour flinguer des gosses dans un supermarché. Je n'ai eu que des dégâts matériels. Mon chien que je n'oublierai jamais: Ben, n'a pas été tué sur le coup. Malgré 11 balles dans la tête, il a eu la force incroyable de faire le tour du chenil tout en se vidant de son sang. On a retrouvé du sang sur 30 mètres carrés. Ce berger allemand était exceptionnel. Je l'avais acheté à un gendarme. Vous seriez entré la nuit dans mon garage, il vous aurait bouffé.»Pour l'époque, la Saab était phénoménale. Elle m'aura finalement coûté plus d'un million (francs belges de 1983, NdlR...). L'assurance a refusé d'intervenir: le vol s'était produit à moins de 100 m du garage.»

Michel Jadot a fait faillite. Hier midi, quand nous le retrouvons, Michel, 56 ans, installe un poêle encastrable dans une villa à Braine-le-Château. «Pour moi, il ne fallait pas être mécanicien pour modifier la Saab comme elle l'a été. Il fallait pouvoir tripoter, pas plus. J'ai pu la récupérer des mois après. Je l'ai revendue pour une croûte, moins de 300.000 francs. Cette voiture a encore roulé des années... Beaucoup de malheureux sont morts.... Je sais qu'on cherche encore...»

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be