Une Belge publie un livre choc sur la mort de Kennedy

Michaël Kaibeck
Une Belge publie un livre choc sur la mort de Kennedy
©SABLON

De nouvelles preuves sur l'assassinat de John F. Kennedy. Le clan Bush impliqué?

BRUXELLES Le 22 novembre, les cérémonies de commémoration du quarantième anniversaire de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy battront leur plein à Dallas. A la veille de ce triste anniversaire, les publications sur le sujet fleurissent comme les jonquilles au printemps. Dans ce cortège d'ouvrages, il en est un qui ressort assurément du lot.

Par son auteur, d'abord. Caroline Lebeau n'a que 25 ans et, en plus, elle est belge. Hutoise, plus précisément. «Je me suis prise de passion pour Kennedy quand j'avais 13 ou 14 ans. Je suis allée aux Etats-Unis et, là, tout le monde parlait des Kennedy comme on parle ici de la famille royale. Ça m'a intrigué et quand je suis rentrée en Belgique, j'ai lu un premier livre sur le sujet. Depuis, je n'ai plus arrêté...»

Une passion qui débouche aujourd'hui, après une enquête longue et minutieuse, sur un ouvrage qui jette un sérieux pavé dans la mare en impliquant rien moins que le clan Bush. «Kennedy s'apprêtait à faire passer une loi sur le pétrole et les grosses fortunes. Pour les familles texanes concernées et donc les Bush, cela signifiait une perte de 894 milliards de dollars. C'est un mobile intéressant», explique avec ferveur Caroline Lebeau. Toujours au rayon des mobiles, «si Johnson ne figurait pas sur le ticket présidentiel de 1964, il allait être rattrapé par un scandale financier qui aurait pu le conduire en prison». Or, Johnson est texan et soutenu financièrement par ces riches familles. «Ils avaient le mobile, les moyens financiers et la possibilité.»

Quant à la réalisation du crime, Caroline est formelle: «George Bush senior était sur place le 22 novembre 1963 comme agent de la CIA. J'en ai la preuve photographique de sa présence sur Dealey Plaza. Il était soi-disant là pour contrôler les manifestants anticastrites. Il a toujours nié avoir fait partie de la CIA avant d'en avoir pris la tête en 1975, mais j'ai également la preuve via un mémo signé de la main d'Edgar Hoover qu'il en faisait partie dès 1960. C'est notamment lui qui a recruté les anticastristes pour l'opération de la baie des Cochons.»

Mais l'auteur de ce livre explosif va encore plus loin: «Pour moi, c'est clairement lui qui a tout organisé. La preuve: une semaine exactement avant l'assassinat, George Bush a raconté en détail ce qui allait se passer. Des tirs jusqu'à l'arrestation d'un type deux heures plus tard.» Cette conversation dans un bureau de Dallas a été enregistrée mais est classée secrète aux archives nationales.

Mais si Oswald n'est qu'un pigeon, qui est le tireur? Difficile à dire, mais une chose est sûre: «Orlando Bosh Avila était sur Dealey Plaza. C'est un terroriste cubain qui a commis de nombreux crimes et attentats. Il travaillait pour la CIA.» Dans son livre, Caroline affirme que Bosh «est l'homme au talkie-walkie. J'ai des doutes qu'un expert en renversement de gouvernement soit par hasard à Dallas ce jour-là». Mais l'homme n'était pas seul. Autre exclusivité du livre, une autopsie nouvelle des images du film de Zapruder montre «qu'il y a plusieurs tireurs. Le FBI a authentifié cette découverte comme crédible».

On le voit, le livre de Caroline Lebeau est très pointu et propose des pistes intéressantes. Pour autant, son auteur est convaincue: «On ne connaîtra jamais la vérité!»

Caroline Lebeau, Les nouvelles preuves sur l'assassinat de Kennedy - Le clan Bush est-il coupable?, Editions du Rocher.

© La Dernière Heure 2003


Un supplément spécial

BRUXELLES A l'approche du quarantième anniversaire de la disparition tragique du 35e président des Etats-Unis, La Dernière Heure-Les Sports a décidé d'offrir à ses lecteurs un supplément spécial de 24 pages. Richement illustré, ce cahier spécial qui paraîtra dans votre journal du 18 novembre est une pièce à conserver.

Quarante ans après le drame du 22 novembre à Dallas qui a secoué la planète entière, ce document est à la fois un album-souvenir mais aussi un outil historique et didactique pour tenter de comprendre ce qui a bien pu se passer en ce jour funeste. A côté des faits et de l'enquête, il permettra également de mieux connaître un homme qui est devenu un véritable mythe.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be