Ils jettent des cocktails Molotov sur la police et aiment al-Qaida

Emmanuelle Praet
Ils jettent des cocktails Molotov sur la police et aiment al-Qaida
©Vanzeveren

Une bande de jeunes a attiré la patrouille dans un traquenard

BRUXELLES Un Abribus qui n'abrite plus rien, des milliers de morceaux de verre au sol... Voilà les vestiges d'un guet-apens tendu vendredi soir aux policiers de Bruxelles-Capitale- Ixelles ! Ne trouvant rien d'autre à faire que de s'en prendre aux policiers chargés d'assurer leur sécurité, des jeunes du quartier Versailles, à Bruxelles, ont fabriqué des cocktails Molotov. Ils les ont déposés à différents endroits clés, près des immeubles, et lorsqu'ils étaient prêts à accueillir les policiers, ils ont simulé une bagarre...

Vers 16 h 30, comme le confirme le parquet de Bruxelles, le dispatching a été avisé qu'une bagarre avait effectivement éclaté entre plusieurs jeunes avenue de Versailles. Une patrouille fonce sur place et se fait alors agresser par les jeunes qui n'hésitent pas à lancer le projectile enflammé vers la voiture.

Des renforts ont bien évidemment été demandés. Rapidement, de nombreuses voitures de police sont sur place. Pendant ce temps, les jeunes se sont multipliés ! Il y a plus de trente gamins armés de haches et de cocktails Molotov qui ne demandent qu'à blesser les forces de l'ordre !

Finalement, les jeunes incendiaires se sont évaporés, laissant derrière eux un triste spectacle. Les explosifs artisanaux ont complè- tement détruit l'Abribus. Plusieurs bouteilles en verre contenant de l'essence et fermées à l'aide de papier journal ont été trouvées sur place. Lors de la fouille des environs, les inspecteurs ont découvert un bidon d'essence de dix litres ! Les policiers vont également mettre la main sur une panoplie d'armes prohibées, tels que des coups-de-poing américain et des haches.

On n'ose imaginer le sort qu'ils réservaient aux policiers !

Rapidement, grâce aux informations recueillies, les inspecteurs vont identifier une partie des auteurs. Et là, surprise... Lorsqu'ils sont entrés chez eux, ils étaient occupés à surfer sur un site Internet d'al-Qaida !

Quatre jeunes ont été interpellés. Ali, 18 ans, a été très vite remis en liberté. Par contre, Ismael, M., 17 ans (connu pour un fait), Ali B., 18 ans (connu pour 8 faits), et Yassine D., 16 ans (connu pour 5 faits), ont été déférés au parquet.



© La Dernière Heure 2008

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be