Une pub qui fait rire ou pas…

Gilbert Dupont
Une pub qui fait rire ou pas…
©D.R.

Des centaines de milliers de folders Roi du Matelas font parler d’eux

BRUXELLES La société Bemo SA, qui commercialise la marque connue Le Roi du Matelas, inonde la Belgique de “centaines de milliers” de folders chauds. Cette publicité suscite des réactions partagées: amusées ou de protestations virulentes, notamment en Région bruxelloise.

Le folder présente les lits, sommiers et matelas commercialisés par le Roi du Matelas comme “étant tous testés par des professionnelles” , des “professionnelles” au féminin que le dépliant présente en vitrine dans un eros center, des filles de sexe et donc professionnelles du lit et du matelas, selon le Roi du Matelas.

Contactée par nos soins, Bemo SA, dont le siège se trouve en France, près de Lille, confirme le “flot de réactions venues de Belgique”. Et devant ce “flot”, présente ses excuses à la clientèle belge choquée. La firme assure qu’avant l’impression, la pub avait d’abord été testée “en interne” où la majorité l’a trouvée “amusante” .

“Nous avons été prévenus le 1er avril de ce que nous trouverions sur les folders du mois, explique un vendeur. Bien sûr, nous avons pensé que c’était un poisson. Mais non : ils ne rigolaient pas.”

La photo de l’eros center a été prise dans le quartier chaud d’Amsterdam, précise Amandine, porte-parole du Roi du Matelas. “La première vague de folders est distribuée dans toute la Belgique. Nous ne nous attendions pas à autant de réactions. Nous en avons imprimé des centaines de milliers, peut-être des millions, je n’ai pas le chiffre.”

Le Roi du Matelas de Berchem-Ste-Agathe est le plus catastrophé : “Les gens sont choqués. Nous recevons beaucoup de réactions très négatives. Cela tient au fait que nous avons beaucoup de clients dans la communauté maghrébine. Beaucoup sont offusqués. Personnellement, je ne suis pas ravie. Bon, c’est du marketing. Mais comme femme, non, je trouve ça déplacé.”

Pour Amandine, de chez Bemo SA  : “Tant mieux si ça fait rire certains. Aux autres, nous présentons nos excuses. J’admets qu’on a été naïf et qu’on choque certains.” Dans plusieurs Roi du Matelas contactés à Bastogne, Wasmuel, Anderlecht, etc., personne n’a pu confirmer que les matelas étaient réellement testés par des professionnelles.

Ou alors ces dames étaient très discrètes et je les ai manquées”, semble regretter le Roi du Matelas de Bastogne. À ce jour, Bemo SA dit n’avoir reçu aucune réaction d’associations de prostituées. Cette pub chaude cesse le 30 avril. Impensable de la stopper d’ici là.



© La Dernière Heure 2010

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be