Une enfant de 4 ans chute de 4 étages chez H&M rue Neuve

Gilbert Dupont
Une enfant de 4 ans chute de 4 étages chez H&M rue Neuve
©BAUWERAERTS

Au niveau moins 1, un client la réceptionne miraculeusement dans ses bras

BRUXELLES Miracle hier vers 12 h 10 dans le magasin de prêt à porter H&M de la rue Neuve (celui à gauche quand on arrive de la Monnaie), où une petite fille de quatre ans, originaire de Nivelles, et qui se trouvait au 3e étage, à hauteur des escalators, n’a pas chuté dans ceux-ci, mais dans le vide, entre les escaliers mécaniques… et a été rattrapée, comme au rugby, par un client providentiel qui choisissait une chemise… au niveau moins 1, quinze à vingt mètres plus bas. Et l’a sauvée !

La petite fille née en 2006 a été transportée par ambulance à l’hôpital Erasme. Une chute de quatre étages et les jours de l’enfant ne sont pas en danger.

La DH a pu rencontrer M. Matteo Ianiri, le client par qui le miracle est survenu. “J’ai réagi par pur réflexe. Je ne réalise pas encore vraiment. Depuis que cela s’est passé, je revois constamment les images de la chute. Il y a eu des cris. J’ai levé les yeux. Je n’ai eu qu’à tendre les bras. Je me trouvais où il le fallait quand il le fallait”.

Les parents cherchaient des habits dans les rayons pour enfants, au troisième. Arrivé à peine dix minutes plus tôt, Matteo, lui, se choisissait une chemise : il devait assister hier soir à un bel anniversaire, les 30 ans de sa fille Erminda, et tenait à la main trois chemises sur leur cintre. “Est-ce la petite qui criait ? Ses parents ? Des clients ? Le personnel ? J’ai tendu les bras. Je n’ai même pas dû bouger d’un pas. J’étais pile en dessous. “

Combien pèse-t-on à 4 ans ? 15, 20 kilos ? “Je l’ai réceptionnée. C’était assez dur. J’ai dû la déposer. La petite avait le visage en sang. Sans doute sa tête avait dû cogner quelque chose dans la chute”.

Matteo Ianiri, 54 ans, en Belgique depuis 35 ans, provient des Abruzzes, de Rotello où vivent sa mère, son frère.

Matteo travaille dans une visserie, chez Guerry, à Lot (Beersel). “Les parents ont accouru. Le papa a pris la petite, s’est assis et l’a serrée dans les bras. Elle pleurait. La maman m’embrassait, le visage en larmes. Merci, monsieur, merci, merci ”.

En milieu d’après-midi, Matteo est toujours sous le choc de l’émotion. De sauver un enfant rend la vie plus belle, comme magique. “J’ai moi-même une petite-fille, Lola. Elle aura 4 ans en octobre.”

Le magasin H&M est resté fermé l’après midi. La petite qui jouait a-t-elle échappé à la surveillance des parents comme cela peut arriver à tout le monde ? Au vu de l’accident, faudra-t-il améliorer la sécurité des escalators ? Comment une enfant a-t-elle pu basculer dans le vide par-dessus l’escalator ?

L’enquête devra déterminer les circonstances. Elle est confiée à la police de Bruxelles. Très différent de la chute classique dans les escalators, ce type d’accident est excessivement rare. “On m’a fait sortir sans rien acheter. Si je voulais une chemise, j’en trouverais dans les deux autres H&M de la rue Neuve. J’ai d’ailleurs trouvé finalement celle que je cherchais”.

À 54 ans, Matteo Ianiri est un bon sportif que l’on peut croiser souvent au Parc Duden. C’est un habitué des 20 km de Bruxelles. “Je ne sais même pas comment s’appelle la petite. Ni ses parents. Finalement, on ne s’est quasi pas parlé. Mais ils m’ont demandé mon téléphone.”



© La Dernière Heure 2010

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be