Le voleur a eu la trouille de sa vie

Vincent Fifi
Le voleur a eu la trouille de sa vie
©DEMOULIN

Condamné pour avoir tiré au riot-gun sur le véhicule de celui qui le volait

NIVELLES “J’avais les jambes qui tremblaient, je voulais qu’il baisse son fusil parce que j’avais peur qu’il tire. Je lui ai demandé plusieurs fois d’appeler la police.” Hamza, originaire d’Anderlecht, a été surpris le 22 mai 2010 alors qu’il chargeait des ferrailles dans une camionnette, dans la propriété privée d’un dépanneur d’Ittre (Brabant wallon).

Ce dernier n’a pas pris la peine d’appeler les forces de l’ordre. Après s’être armé d’un riot-gun, il est allé à la rencontre du voleur et, après un tir en l’air, l’a obligé à décharger illico tout ce qu’il venait d’embarquer.

Comme il lui semblait que le jeune homme qui avait un bout de fer en main préparait quelque chose, il a tiré une deuxième fois, dans la camionnette. Hamza, qui a eu la trouille de sa vie, a achevé de décharger puis est parti. Mais il est ensuite allé à la police pour déposer plainte, expliquant qu’il ne s’était pas rendu compte qu’il se trouvait ce jour-là dans une propriété privée. Il pensait que les ferrailles étaient abandonnées et s’est servi. “Au vu de la configuration des lieux, ce n’est pas crédible” , a tranché hier le tribunal correctionnel de Nivelles.

Le jeune homme, qui a des antécédents de même nature, est condamné à cinq mois avec sursis pour le vol de métaux. Mais le dépanneur, poursuivi pour menaces, dégradation (de la camionnette) et détention d’arme sans autorisation, écope de neuf mois avec sursis. Le tribunal écarte la légitime défense, en soulignant qu’il s’est mis lui-même en situation de danger en décidant d’agir sans appeler la police. Pas question non plus d’une mesure de faveur qui laisserait au dépanneur un sentiment d’impunité…



© La Dernière Heure 2011

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be