Erreur médicale: “15.000 € pour mon silence”

Julien Van Espen
Erreur médicale: “15.000 € pour mon silence”

Léa, la fille de Réginald, aurait pu perdre la vie il y a quelques jours

BRUXELLES Réginald De Keyzer est un papa outré. Le 10 janvier, vers 15 h, Léa, 2 ans et demi, fait une lourde chute dans les escaliers du domicile familial de Ramillies (Brabant wallon). Le médecin de la famille leur conseille de se rendre le plus vite possible aux urgences et d’y réaliser une échographie. La petite se plaint de douleurs au ventre et vomit.

À son arrivée au CHR de Namur, elle est examinée, mais on refuse de lui faire l’examen demandé. “J’ai été estomaqué quand on m’a dit que l’on ne faisait pas d’échographie comme cela, car cela coûte cher”, précise Réginald, père de cinq enfants. Malgré les demandes répétées, l’examen n’est pas réalisé. “Les médecins se sont intéressés à un bleu que la petite avait au visage, soupçonnant une fracture de la mâchoire, alors qu’elle parvenait à parler. Ils sous-entendaient que nous lui avions infligé des mauvais traitements.”

Vingt-quatre heures plus tard, face à l’insistance des parents, une échographie est effectuée. C’est à ce moment que l’on se rend compte que Léa souffre d’une rupture partielle de la capsule de la rate, une hémorragie interne. Elle est alors transférée en ambulance vers l’hôpital de la Citadelle, à Liège.

“Lors de notre arrivée là-bas, le médecin m’a dit que si l’on avait attendu deux heures de plus, ma fille aurait pu perdre la vie. J’ai ensuite recontacté le CHR de Namur pour demander des explications, pour obtenir le nom du médecin qui n’a pas pris les bonnes dispositions ce jour-là. On ne me l’a jamais donné. À la place, le service de médiation m’a proposé 15.000 euros pour que je n’ébruite pas l’affaire. On m’a expliqué que l’hôpital voulait à tout prix éviter que la presse soit au courant.”

Réginald a refusé cette offre. “Je n’ai que faire de l’argent. Ce que je veux, c’est que ce genre d’incident n’arrive plus.”

Aujourd’hui, Léa est hospitalisée à l’hôpital de Louvain. Elle pourrait y rester pendant près de trois mois.

Réginald, lui, ne décolère pas. “Je compte déposer plainte contre l’hôpital pour non-assistance à personne en danger.”

Du côté du CHR, l’affaire met mal à l’aise, on s’en doute. “J’ai reçu la visite de la police chez moi dimanche, ajoute le père de famille. L’hôpital a vraisemblablement averti le parquet pour lui faire part du problème du bleu au visage. La petite a été examinée à l’hôpital dans lequel elle se trouve actuellement mais ce bleu est dû à sa chute. L’hôpital semble vouloir fuir ses responsabilités en nous accusant de mauvais trai tements.”



© La Dernière Heure 2013

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be