Drogues : 100 tonnes saisies en 5 ans

De 2008 à 2012, les saisies en Belgique liées au trafic international ont augmenté de 60 %.

Gilbert Dupont
Heroine pure / saisie de 103 Kilos d'héroine a Anderlecht / Drogue / Héroïne / Dh 25/08/2001
Heroine pure / saisie de 103 Kilos d'héroine a Anderlecht / Drogue / Héroïne / Dh 25/08/2001 ©Demoulin Bernard

Ces chiffres proviennent de la police fédérale.

Selon la police fédérale, les services de police ont saisi en cinq ans en Belgique 40 tonnes de cocaïne (42,5 tonnes).

Trente tonnes de haschisch (29,7 tonnes).

25 tonnes de marijuana (25,2).

Une tonne d’amphétamines (988 kg).

Dix tonnes de khat (10,25 tonnes).

Une tonne d’héroïne (962 kg).

Et 318.058 pilules XTC.

Le khat cultivé en Éthiopie et au Yémen surtout est un arbrisseau dont la feuille mâchée (broutée) a des propriétés stimulantes et euphorisantes assez comparables à celles de l’amphétamine.

Toutes drogues confondues, la quantité des drogues saisies en Belgique depuis 2008 dépasse 100 tonnes.

Et la police belge a procédé en 2008 à 441 saisies de quantités à chaque fois suffisantes pour les relier au trafic international de drogue.

441 en 2008; 510 en 2009; 505 en 2010; 654 en 2011; et 708 saisies en 2012.

Soit selon cette approche de la police fédérale, au total 2.818 saisies de drogues ont été opérées depuis 2008 en Belgique en lien avec le trafic international.

Et les saisies n’ont cessé d’augmenter de façon significative depuis cinq ans - 441 en 2008 - pour atteindre 500 en 2009, 600 en 2011, et 708 en 2012, en hausse de 61 % en cinq ans.

La particularité belge par rapport à d’autres pays européens, c’est le nombre faible du nombre de saisies d’héroïne - 175 en 5 ans - et des quantités d’héroïne saisies chez nous : 962 kilos - moins de 200 kilos par an.

Un tableau de chasse modeste par rapport aux saisies de cocaïne six fois supérieures en nombre - 1.052 - et 30 fois plus lourdes - 42.438 kilos !

Pour la première fois , Europol et l’OEDT (Observatoire européen des drogues et toxicomanies) ont publié un rapport commun.

Selon ce rapport, "l’Europe entre dans une nouvelle ère de l’offre et de la demande de substances illicite […], qui remet en cause les pratiques et solutions actuelles".

Et les chiffres que nous publions le montrent, "la Belgique joue désormais un rôle prédominant en Europe dans les trafics de drogues de synthèse et le commerce du cannabis", ce dernier en lien avec le Maroc.

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be