Anderlecht-PSG: la fight pourrait avoir lieu ce soir !

400 policiers belges seront mobilisés dans le cadre du match de demain soir qui opposera le Sporting d’Anderlecht au Paris SG.

Mathieu Ladevèze
Anderlecht-PSG: la fight pourrait avoir lieu ce soir !
©DR

Les hooligans ont la dent dure. Le casus belli entre ceux du RSCA (BCS) et ceux de la tribune Boulogne du PSG remonte au 24 novembre… 1992, à l’occasion d’un huitième de finale aller de Coupe UEFA, au parc des Princes. À l’époque, la fight avait fait de nombreux blessés et les services de police des deux pays confirment tous deux que les tensions restent plus que vives entre les deux bandes.

Côté parisien, la cause est entendue : “On se prépare pour ce déplacement depuis le tirage au sort”, affirme un hooligan du PSG cité par Le Parisien. “Tous les anciens, qui ne viennent plus au parc, seront là”, poursuit ce banquier de profession… Un autre précise que la bande débarquera en Belgique dès aujourd’hui, “pour boire des bières et nous battre contre les ultras d’Anderlecht. Les Belges sont réglo habituellement”. Pire, le BCS pourrait être épaulé par les hooligans de l’Ajax d’Amsterdam et de Twente tandis que les Parisiens s’adjoindraient l’aide des Polonais du Legia Varsovie, de Serbes et/ou de Russes…

Aussi nombreux soient-ils, la police belge les attend de pied ferme, forte de 400 hommes et non 300 (dont huit Parisiens) issus de la police fédérale, de la zone Midi ou des agents sanctionnateurs de la commune d’Anderlecht. Nombre d’entre eux sont prêts à bondir dès aujourd’hui, dès l’alerte. Certaines sources permettent de penser que la fight pourrait avoir lieu dès ce soir.

En étroite collaboration depuis le tirage, les polices belge et française ont néanmoins tout prévu. Le transport des supporters parisiens (ils seront environ 900) sera ainsi encadré par les policiers parisiens au départ du parc des Princes. À la frontière, ils seront rejoints par les policiers belges. Via un trajet tenu secret, les bus se rendront directement dans le parking visiteurs – ultra-sécurisé, occulté et clôturé.

“Les Parisiens regarderont le match de leur tribune – isolée de celles des supporters anderlechtois – puis repartiront directement en bus, toujours encadrés par la police. Interdiction d’aller boire un verre en ville… Aucun contact physique avec les supporters anderlechtois ne sera autorisé. C’est la première fois que nous agissons de la sorte” , explique le commissaire Philippe Boucar.

La sécurité aux abords du stade semble elle aussi assurée. Un hélicoptère signalera les attroupements suspects sur l’ensemble du territoire régional ; des autopompes resteront en stand-by à proximité du stade ; des équipes sont déjà prêtes à bondir dès aujourd’hui en cas de rencontre ce soir tandis que la quasi-totalité des abords du stade est sous le contrôle visuel des caméras de surveillance. Reste une inconnue : la date et le lieu de la fight entre hooligans... D’ici là, bon match !


Retrouvez le dossier complet dans votre DH du jour !


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be