Michel Nihoul actif en Tunisie

Le coaccusé de Dutroux semble s’être découvert une vocation étonnante.

Gilbert Dupont
Nihoul: "Pour 40 % des gens, je reste un monstre"À 72 ans, ses cheveux sont devenus tout blancs. "Ma santé va beaucoup mieux. Les problèmes de cœur et le cancer de la prostate, c’est sous contrôle. En entrant en prison, je pesais 110 kg. En sortant, 48. Je suis remonté à 100 kg. J’enrage sur la justice et les gens devraient comprendre. Lors d’un transfert en chaise roulante, on a lâché la chaise qui a roulé dans une rampe d’escalier. L’enquêteur, Drisket, a dit : "Désolé, accident". Deux vertèbres cassées au bas de la colonne. On me fait encore aujourd’hui des infiltrations de morphine.
Nihoul: "Pour 40 % des gens, je reste un monstre"À 72 ans, ses cheveux sont devenus tout blancs. "Ma santé va beaucoup mieux. Les problèmes de cœur et le cancer de la prostate, c’est sous contrôle. En entrant en prison, je pesais 110 kg. En sortant, 48. Je suis remonté à 100 kg. J’enrage sur la justice et les gens devraient comprendre. Lors d’un transfert en chaise roulante, on a lâché la chaise qui a roulé dans une rampe d’escalier. L’enquêteur, Drisket, a dit : "Désolé, accident". Deux vertèbres cassées au bas de la colonne. On me fait encore aujourd’hui des infiltrations de morphine. ©© Bauweraerts D

Le coaccusé de Dutroux semble s’être découvert une vocation étonnante.

À 73 ans, Michel Nihoul crée à Tunis une Association pour la défense et l’honneur des êtres humains, l’Adheh dont il s’institue le président international.

Calquée sur l’ASBL éponyme créée à Bruxelles au début des années 2000, très vite après sa sortie de prison, l’association tunisienne veut venir en aide aux Tunisiens confrontés à des difficultés en tout genre, principalement d’ordre administratif.

L’Adheh est accessible, en Tunisie, à toute personne sans considération politique ou religieuse, hormis l’intégrisme. Elle sera dirigée à Tunis par une jeune femme, Najiba Bouallegue, avec laquelle Nihoul sera en contact via Skype.

Car Nihoul hésite à se rendre en Tunisie : peur, dit-il, que la réputation qui lui a été faite pendant l’affaire Dutroux, lui vaille d’être en danger s’il met le pied dans ce pays.

L’ASBL Adheh qu’il a créée en Belgique affirme avoir traité plus d’un demi-millier de dossiers depuis 2002.

L’ex-co-accusé de Dutroux, acquitté par la cour d’assises d’Arlon pour les faits de mœurs qui étaient mis à sa charge, précise que l’ASBL agit à titre entièrement gratuit, "et c’est bien sûr aussi le cas en Tunisie. […] Seuls, dit-il, les dons sont acceptés pour couvrir partiellement les frais encourus. Ces dons ne sont pas obligatoires".

Nihoul précise que c’est lors d’une rencontre avec un ex-ambassadeur de Tunisie en Belgique que le projet est né d’ouvrir à Tunis une association d’aide identique.

L’ASBL belge de Nihoul traite son premier dossier en Tunisie : un mari tunisien s’adresse à elle pour obtenir le retour à Tunis de son épouse bloquée en France depuis plusieurs années.

Michel Nihoul semble s’être découvert une vocation en prison, celle de défendre le quidam confronté à la toute-puissance de l’administration, des banques, des huissiers de justice, etc.

Bref, de défendre "le pot de terre contre le pot de fer".

Najiba Bouallegue (Crédit: D.R.)

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be