Double crime: le fils et la belle-fille confondus!

Le fils et la belle-fille de Danielle Wallemacq, les suspects n° 1, ont été privés de liberté.

F. D.
Double crime: le fils et la belle-fille confondus!
©D.R.

Le fils et la belle-fille de Danielle Wallemacq, les suspects n° 1, ont été privés de liberté.

Les soupçons étaient énormes, mais les enquêteurs se devaient de fermer toutes les portes et d’obtenir des preuves tangibles. Depuis hier, c’est chose faite puisque deux suspects ont été privés de liberté pour le double meurtre perpétré à Sautin, le jour de Noël.

Dans l’après-midi, un riverain avait signalé un dégagement de fumée en provenance d’un bois isolé de Renlies. Les pompiers s’y étaient rendus et avaient découvert une voiture carbonisée, renfermant les restes de deux cadavres.

L’enquête avait rapidement permis d’identifier les corps : il s’agissait de Jacqueline, 54 ans, et Danielle Wallemacq, 52 ans, deux sœurs originaires de Sivry-Rance dont les proches venaient justement de signaler leur disparition.

Bien vite, Xavier Moriamé, le fils de Danielle Wallemacq, s’est retrouvé dans le viseur des enquêteurs de la police fédérale carolorégienne. Et pour cause : l’ambiance était plutôt à l’orage entre ce dernier et sa maman qui occupaient la même villa à Sautin.

Depuis la mort de son père, Xavier Moriamé désirait chasser sa mère et récupérer le bâtiment pour lui seul. Le conflit avait déjà amené les forces de l’ordre à intervenir et le parquet à ouvrir un dossier pour violences intrafamiliales à charge du fils. Et depuis un mois, Danielle Wallemacq avait trouvé refuge chez sa sœur Jacqueline, afin d’éviter son fiston.

Mais le jour de Noël, les deux frangines sont revenues dans la villa de Sautin, sans doute pour remettre le chauffage en route. Vu les traces de lutte retrouvées sur place, c’est là qu’elles ont sans doute été tuées.

Dès les premières heures de l’enquête, Xavier Moriamé a été privé de liberté, à l’instar de sa compagne Jenifer. Mais après 24 heures de garde à vue, la juge d’instruction avait relaxé le couple, faute de preuves.

Les suspects n° 1 avaient, semble-t-il, fourni un alibi et leur emploi du temps ne permettait pas, a priori, de commettre ce double assassinat. Ils avaient en effet affirmé avoir passé Noël avec des proches, ce que ces derniers confirmaient.

Mais les enquêteurs de la crim’ disposaient d’indices scientifiques dont l’analyse a pris quelques jours. Et les résultats ont livré leurs secrets, confondant le couple.

Ce jeudi, la juge d’instruction Wauthier a de nouveau ordonné la privation de liberté de Xavier Moriamé et Jennifer. L’homme avait apparemment pressenti la chose et pris la fuite en France, obligeant la magistrate à lancer un mandat d’arrêt européen.

Hier soir, Jennifer a été placée sous mandat d’arrêt pour assassinat. Xavier Moriamé, qui a été repris de l’autre côté de la frontière, sera déféré devant la juge d’instruction ce vendredi matin.



Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be