Cellule terroriste à Verviers: Omar Damasch est arrivé à Bruxelles !

L’Algérien de 33 ans arrêté en Grèce a été extradé vers la Belgique ce mercredi soir.

N. B. et D. Ha.
Cellule terroriste à Verviers: Omar Damasch est arrivé à Bruxelles !
©Photonews

L’Algérien de 33 ans arrêté en Grèce a été extradé vers la Belgique ce mercredi soir.

Surnommé jusqu’ici L’Algérien de 33 ans, l’homme qui n’est autre qu’Omar Damasch est arrivé hier soir à l’aéroport de Zaventem. L’information nous est confirmée de source sûre. Le transfert a eu lieu sous haute protection. L’extradition du présumé terroriste de la Grèce vers la Belgique n’aura finalement pas traîné. Le suspect est désormais entre les mains des enquêteurs belges qui ont de nombreuses questions à lui poser.

Pour rappel, l’Algérien avait été interpellé samedi 17 janvier à Athènes, en compagnie d’un autre individu.

En réalité, la police pensait coincer ce jour-là Abdelhamid Abaaoud, à Athènes, le Molenbeekois décrit comme le cerveau de la cellule djihadiste de Verviers, qui comptait s’attaquer à un commissariat molenbeekois.

L’homme le plus recherché par les services de l’antiterrorisme belge avait effectivement été localisé dans un quartier chic de la capitale grecque.

Le coup d’envoi de l’opération policière a alors été donné. Mais lors de l’intervention, il était déjà trop tard : Abdelhamid Abaaoud (photo ci-dessous) avait déjà pris la fuite. 

Cellule terroriste à Verviers: Omar Damasch est arrivé à Bruxelles !
©DR


Tout porte à croire qu’il se trouvait en compagnie des deux hommes interpellés ce jour-là. Mais il s’est rapidement volatilisé et chercherait toujours actuellement le moyen de se procurer de faux documents d’identité pour quitter la Grèce.

L’audition d’Omar Damasch devrait donc se révéler précieuse pour les enquêteurs belges. Si toutefois le suspect accepte de coopérer. Il ne s’est en tout cas pas opposé à son extradition, ce qui a permis d’ailleurs d’accélérer son arrivée en Belgique hier soir. Mais Omar Damasch aurait déclaré vouloir être remis à la Belgique uniquement dans le but de "prouver son innocence".

Ce qui est certain, c’est que les deux téléphones portables retrouvés sur lui le jour de son interpellation démontrent qu’ils avaient des contacts réguliers avec la cellule djihadiste démantelée à Verviers.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be