Démantèlement d'une cellule terroriste à Verviers: 4 suspects maintenus en détention

Il s'agit des frères Ismaël et Souhaib El Abdi, arrêtés par la douane française près de la frontière italienne, Abdelmounaïm Haddad, qui était recherché en Espagne mais se trouvait en Belgique muni d'un bracelet électronique et du Pakistanais Mohamed Hamja Arshad Mamood Hajni, qui a été interpellé à Bruxelles.

Belga
Démantèlement d'une cellule terroriste à Verviers: 4 suspects maintenus en détention
©AFP

La chambre du conseil de Bruxelles a prolongé vendredi d'un mois supplémentaire la détention préventive de quatre suspects concernés par l'enquête sur la cellule terroriste démantelée à Verviers, a indiqué le parquet fédéral.

Il s'agit des frères Ismaël et Souhaib El Abdi, arrêtés par la douane française près de la frontière italienne, d'Abdelmounaïm Haddad, qui était recherché en Espagne mais se trouvait en Belgique muni d'un bracelet électronique et du Pakistanais Mohamed Hamja Arshad Mamood Hajni, qui a été interpellé à Bruxelles. Après son arrestation, le suspect pakistanais avait immédiatement invoqué son droit à garder le silence, mais selon son avocat, Me Thomas Descamps, il collabore depuis lors avec les enquêteurs. L'homme ne contesterait d'ailleurs plus l'ensemble des faits reprochés.

Abdelmounaïm Haddad maintient quant à lui qu'il n'est en rien lié à la préparation d'actes terroristes, selon son avocate, Me Nathalie Gallant.

Les frères El Abdi nient également être des terroristes. Le plus jeune, Souhaib, reconnaît être impliqué dans la vente de faux documents d'identité, d'après Me Xavier Carrette, avocat des deux frères. "Il aurait entendu dire le 15 janvier au soir que des perquisitions étaient en cours dans son quartier et que la police le recherchait. Il s'est ensuite rendu avec hâte chez son frère et lui a demandé de l'emmener, parce qu'il n'a pas de voiture. Ismaël a accepté, sans plus. Il n'apparaît également nulle part (dans le dossier) en ce qui concerne les observations policières ou les écoutes téléphoniques."


Mandats d'arrêt prolongés pour trois candidats djihadistes présumés

La chambre du conseil de Bruxelles a prolongé d'un mois les mandats d'arrêt de trois personnes suspectées d'avoir voulu se rendre en Syrie, a indiqué le parquet fédéral. Les prévenus avaient été interpellés à l'aéroport de Charleroi le 15 janvier dernier. Le frère de l'un d'entre eux, qui avait été arrêté par la suite, a également vu sa détention être prolongée d'un mois. Abdelkader B. (35 ans) et Mohamed-Amine B. (19 ans), étaient accompagnés lors de leur interpellation à Charleroi de Melissa F., une jeune femme de 21 ans. Cette dernière aurait eu comme projet de rejoindre son époux en Syrie. Les trois suspects sont tous Bruxellois et affirment ne pas se connaitre.

Selon son avocat, Melissa F. comptait se rendre en Grèce avant de prendre la route de la Turquie pour rencontrer son époux.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be