Bruxelles: deux "écoliers" braquent... au couteau la pharmacie du coin! (VIDEO)

Deux mineurs - dont le plus jeune n’a pas l’air d’avoir plus de douze ou treize ans et présente un plâtre de couleur bleue à la main droite - ont braqué lundi au couteau la pharmacie de l’avenue Wielemans Ceuppens à Forest. La pharmacienne ne s’attendait pas à ça pour son neuvième braquage... La scène a été filmée.

D. Ha.

La pharmacienne ne s’attendait pas à ça pour son neuvième braquage...

Deux mineurs - dont le plus jeune n’a pas l’air d’avoir plus de douze ou treize ans et présente un plâtre de couleur bleue à la main droite - ont braqué lundi au couteau la pharmacie de l’avenue Wielemans Ceuppens à Forest.

Dissimulant tous deux maladroitement - voir notre vidéo des faits - leurs visages à l’aide d’une écharpe, d’un bonnet et d’une veste à capuche mais ne portant visiblement aucun gant, ils ont fait irruption vers 13h15 lorsqu’il n’y avait plus de client.

Le plus grand des deux - maximum quinze à seize ans à vue d’œil - a immédiatement sorti le couteau de cuisine en céramique XXL qu’il planquait dans son pantalon pour l’agiter dangereusement au dessus de la tête de la pharmacienne.

Il a fait mine d’être prêt à planter sa victime dans le cou pour qu’elle obtempère à ses injonctions : "Donne moi la caisse ; donne moi la caisse..."

Agée de 57 ans, la courageuse pharmacienne a bien tenté de les faire déguerpir en leur rappelant qu’ils étaient filmés et qu’ils allaient se faire arrêter - ce qui n’était selon nos infos pas encore le cas à l’heure d’écire ces lignes - mais cela n’a pas suffi à les dissuader.

Au vu de la menace qui pesait sur son intégrité physique et celle de sa fille, âgée de 25 ans, également présente au moment des faits, la victime n’a eu d’autre choix que de leur remettre le contenu de sa caisse, soit dit en passant dérisoire : un peu plus de 200 euros.

Et les deux écoliers ont aussitôt pris la poudre d’escampette à pied en perdant en chemin la moitié de leur butin vu qu’ils n’avaient pas pris le soin (non plus) de fermer leur sac à dos !

"C’est déjà la neuvième fois qu’on est victime d’un braquage ces vingt dernières années. Avant, c’était espacé. Maintenant, plus du tout. Ces quatre dernières années, c’est bien simple : on en a eu un chaque année", confie la pharmacienne encore sous le choc.

"L’année passée, le braqueur m’avait déjà mis un couteau sous la gorge mais, cette fois-ci, ce qui est le plus traumatisant, c’est que ce sont des petits qui ont fait le coup et je suis sûre qu’il viennent de l’école d’à côté. Le plus jeune ne mesurait pas plus d’un mètre quarante et ils ont fait ça sur leur temps du midi."

Et celle-ci de s’interroger : "S’ils sont capables à cet âge-là de sortir un couteau en céramique dont la lame mesure une trentaine de centimètres pour parvenir à leurs fins, que feront-ils lorsqu’ils en auront vingt ?"


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be