Le kamikaze bruxellois Brahim Abdeslam volait des cartes d'identité…

Brahim Abdeslam, frère de Salah (suspect numéro 1 toujours en fuite), fait partie des assaillants qui se sont fait exploser vendredi dans les attaques à Paris. Il avait été jugé en 2010 à Bruxelles, pour des vols de cartes d'identité à l'administration communale de Forest.

REDACTION DH
Le kamikaze bruxellois Brahim Abdeslam volait des cartes d'identité…
©D.R.

Brahim Abdeslam, frère de Salah (suspect numéro 1 toujours en fuite), fait partie des assaillants qui se sont fait exploser vendredi dans les attaques à Paris.

Brahim Abdeslam, avait été jugé en 2010 à Bruxelles, pour des vols de cartes d'identité à l'administration communale de Forest. Il n'a passé que quelques semaines en prison, en 2004, il était alors en détention préventive. C'est donc libre qu'il avait comparu plus tard devant le tribunal correctionnel de Bruxelles.

A l'époque, il était défendu par l'avocat Olivier Martins. Le pénaliste se souvient d'un garçon qu'il décrit comme quelqu'un de "fragile et influençable". "La juge avait estimé qu'il avait désormais changé et qu'il était désormais sur le droit chemin.

Et ce, notamment sur base du fait qu'il travaillait désormais dans l'Horeca et que du côté de ses fréquentations, cela allait beaucoup mieux. Je garde de ce client un souvenir d'un garçon très poli, très gentil mais fragile et influençable".

Le kamikaze bruxellois Brahim Abdeslam volait des cartes d'identité…
©D.R.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be