Exclusif: la justice italienne attaque dans l’affaire Kepha

Mgr Benvenuti a été assigné à résidence, pour 10 millions d’euros de biens immobiliers saisis pour les victimes belges.

Gilbert Dupont
Exclusif: la justice italienne attaque dans l’affaire Kepha
©DR

Mgr Benvenuti assigné à résidence, pour 10 millions d’euros de biens immobiliers saisis pour les victimes belges. Selon nos informations, Monseigneur Benvenuti a été interpellé, longuement auditionné et libéré mais est assigné à résidence ainsi que neuf autres suspects, dans le cadre du scandale éclaté en Belgique autour de la société Kepha Invest, que nous avions été les premiers à révéler le 31 octobre 2014. Ces devoirs ont été exécutés en Italie (Toscane et Sicile) par la guardia di finanza de Bolzano qui a baptisé l’opération "d’Operazione Opus". Tout porte à croire que le juge d’instruction Claise en charge du dossier Kepha à Bruxelles en est à l’origine. Selon des chiffres exclusifs, l’escroquerie (de type "chaîne de Ponzi") a fait, entre 2007 et 2014, 283 victimes principalement belges, pour un montant de 33,6 millions d’euros.

Les victimes seront heureuses d’apprendre que l’organisateur principal et cerveau présumé de l’escroquerie, le Français d’origine corse Christian Ventisette, 54 ans, fait désormais l’objet d’un mandat d’arrêt international. Et que par cette Opération Opus, des biens immeubles sont saisis à titre conservatoire et mis sous séquestre par la justice italienne à hauteur de 10 millions d’euros, dont une luxueuse villa du Quattrocento à Piombino (Toscane) et l’important site archéologique de Selinonte (Sicile) !

D’origine argentine, âgé de 64 ans, l’ancien administrateur de Kepha, Mgr Patrizio Benvenuti, appartient au diocèse de Gènes où il occupe la haute fonction d’aumônier en chef dans la marine de guerre italienne. Il fut le premier, en guise de bonne foi, à accepter de répondre au juge Claise, pour déclarer avoir été abusé (ainsi que le baron belge Christophe de Fierlant) par ce M. Ventisette.

Un rapport en possession de la justice belge constate toutefois que "beaucoup de documents ayant permis les flux financiers" portent la signature du Monseigneur. Et des victimes assurent qu’elles n’ont pu être escroquées que parce qu’on aurait joué sur "leur foi catholique". Sous le titre "Des victimes belges en justice au Vatican", la DH a pu révéler (19.01.2016) que le dossier impliquant Mgr Benvenuti y est suivi par le cardinal Vallini.

Pour rappel, la société d’investissement immobilier résidentiel sise avenue de Gaulle à Ixelles, Kepha Invest SA, promettait des taux d’intérêts anormaux.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be