Manifestation interdite à Bruxelles: une Audi A1 force un barrage et fonce sur une personne, le passager de la voiture filme la scène (PHOTOS + VIDEOS)

Malgré l'interdiction, des militants d'extrême droite ont tenté de se réunir sur la place du conseil communal de Molenbeek ce samedi après-midi. Plus d'une centaine de jeunes ont alors tenté de rejoindre la Bourse mais des policiers anti-émeutes les ont bloqués à la rue Antoine Dansaert. Jets de bouteilles en verre et de pierres, barrage de police forcé... La situation a dégénéré.

Rédaction DH

La situation était tendue ce samedi après-midi à Bruxelles.

Environ 400 personnes se sont rassemblées à proximité de la place communale de Molenbeek et de la station de métro Comte de Flandres, a indiqué la police locale Bruxelles-Ouest (Molenbeek-Saint-Jean, Jette, Ganshoren, Koekelberg, Berchem-Saint-Agathe). La police tentait de convaincre les personnes de quitter les lieux. Une centaine de jeunes ont tenté de rejoindre la place de la Bourse et le mémorial depuis Molenbeek, mais ont été repoussés par la police près de la rue Antoine Dansaert.

Une personne a été renversée rue Fernand Brunfaut par une Audi A1 qui a forcé un barrage de police. Selon le parquet de Bruxelles, les occupants de la voiture ont pu être arrêtés et un suspect a été interpellé peu après 17 heures. La dame renversée a été emmenée consciente à l'hôpital. A noter que le passager de la voiture a filmé la scène avec son smartphone.

Manifestation interdite à Bruxelles: une Audi A1 force un barrage et fonce sur une personne, le passager de la voiture filme la scène (PHOTOS + VIDEOS)
©DR

Dans la rue où la collision a eu lieu, un voisin a diffusé "We are the world" de Michael Jackson, sans doute pour apaiser les esprits.

Manifestation interdite à Bruxelles: une Audi A1 force un barrage et fonce sur une personne, le passager de la voiture filme la scène (PHOTOS + VIDEOS)
©JC Guillaume
Manifestation interdite à Bruxelles: une Audi A1 force un barrage et fonce sur une personne, le passager de la voiture filme la scène (PHOTOS + VIDEOS)
©JC Guillaume

Crédit: JC Guillaume

Pendant ce temps, la police faisait face à des jets de bouteilles en verre et de pierres rue des Quatre- Vents.

La cavalerie et des autos-pompes sont venues en renfort pour gérer cette situation délicate. Un hélicoptère de la police a également circulé au-dessus de la zone.

A noter que des journalistes ont également été pris à partie et il leur a été demandé de ne pas filmer.

Contactée par l'agence Belga, la bourgmestre de Molenbeek confirme que la station de métro Comte de Flandre a été fermée pour encadrer d'éventuels débordements. Mercredi dernier, des mesures ont été décidées pour renforcer les effectifs policiers et la sécurité, comme la fermeture de stations de métro en cas de nécessité

>>> TOUTES LES IMAGES DES DEBORDEMENTS DANS NOTRE GALERIE ICI <<<

Trente-deux interpellations et deux arrestations

La police a procédé à 32 interpellation et deux arrestations samedi sur le territoire de Molenbeek-Saint-Jean, a indiqué en soirée la bourgmestre Françoise Schepmans (MR) à l'Agence Belga. Mme Schepmans a salué le travail des policiers, mais aussi des "éducateurs et des gardiens de la paix" de la commune qui ont bien géré la tension grâce à "un excellent travail préventif".

Elle a par contre déploré l'acte "scandaleux" commis par l'homme qui a forcé un barrage de police avec sa voiture et percuté une femme. Cette dame a été transportée à l'hôpital dans un état grave, mais ses jours ne seraient désormais plus en danger.

L'atmosphère a été particulièrement tendue, mais il n'y a pas eu "de casse" et les "incidents graves" ont pu être évités, à part celui impliquant un véhicule qui a forcé un barrage de police, a indiqué Mme Schepmans à l'Agence Belga.

La situation était revenue au calme dans la commune vers 18h00.

Du pepper spray retrouvé dans une voiture

Parmi les militants anti-islam arrêtés, la police avait procédé durant l'après-midi à 2 arrestations judiciaires. Comme le confirme Johan Berckmans, porte-parole de la zone Bruxelles Ouest, ces arrestations judiciaires font suite à la découverte dans un véhicule de deux bombes de pepper spray. Il ne s'agit pas de cocktails molotov.

Plus tôt dans la matinée, une trentaine de militants anti-islam s'étaient déjà rassemblés à Dilbeek, Molenbeek et Bruxelles. (Infos et vidéos ici)

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...