Magali Clavie probable présidente de la Commission des jeux

Une manager de crise en remplacement du directeur suspect. Un policier écarté des jeux.

Magali Clavie probable présidente de la Commission des jeux
©BELGA

 Une manager de crise en remplacement du directeur suspect. Un policier écarté des jeux.

Le 23 janvier 2020, La DH a pu annoncer que le futur président de la Commission des jeux sera une présidente. Étienne Marique atteignant la limite d’âge est sur le départ, deux candidatures étaient déposées pour lui succéder, celles de Marie-Charlotte Vantomme, qui préside le tribunal néerlandophone du travail de Bruxelles, et Magali Clavie, une ancienne juge qui est membre du Conseil supérieur de la justice.

Selon nos informations, Marie-Charlotte Vantomme vient de faire savoir qu’elle retire sa candidature, ce qui déroule le tapis sous les pieds de Mme Clavie.

Très au fait des tribunaux de l’application des peines, Magali Clavie intervenait encore la semaine passée, en Commission justice de la Chambre, sur certains aspects de la future réforme du Code pénal en Belgique.

La prochaine étape de la probable nomination de Magali Clavie à la présidence dépend d’un calendrier lié à la formation du gouvernement.

Cela laisse un certain temps au président (depuis 1999) Marique pour relancer la machine après les remous à relents de scandale qui ont secoué le secrétariat de la Commission (donc : pas la Commission mais bien son service administratif, comprenant 40 employés).

Le coup de balai est en cours.

Selon nos informations toujours, le président du SPF Justice a désigné à la tête du service une manager de crise. Eva De Coninck remplace le directeur Peter Naessens sur lequel pèse des soupçons et est écarté par mesure d’ordre. La directrice des ressources humaines est mutée en interne en attendant la suite. Le directeur informatique Norbert Beyens est prié de rester à la maison. Enfin, un des deux policiers, Patrick H., est retiré des jeux et renvoyé à la police fédérale.

L’enquête d’intégrité lui reproche l’usage abusif d’un véhicule de service, ce qui paraît sévère pour un enquêteur qui rédigeait énormément de P.-V. et n’a jamais compté ses heures, y compris la nuit.

Il n’y a donc plus qu’un policier à la Commission des jeux, c’est peu.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be