Des agents armés et en uniforme surpris dans un café: cinq policiers, cinq versions différentes !

Ils avaient surpris, au café, trois de leurs collègues en uniforme et armés, en train de boire pendant le service

Des agents armés et en uniforme surpris dans un café: cinq policiers, cinq versions différentes !
©BELGA

Les cinq policiers avaient surpris, au café, trois de leurs collègues en uniforme et armés, en train de boire pendant le service

A 19 h le samedi 14 janvier 2017, des policiers de Schaerbeek sont intervenus au Black Horse. A l'arrière de l’établissement, ils ont constaté la présence de trois collègues en uniforme, des policiers de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles... en train de boire. Ils étaient en service. Ils étaient venus au Black Horse ensemble à bord d’un véhicule de police. Chacun était armé. Les trois ont été mis à la porte.

Mais, trois ans après, l’un d’eux va récupérer son statut de policier: poursuivant ses activités malgré le confinement, le Conseil d’Etat vient d’annuler la sanction de la démission d’office qui avait été prise à son endroit. Il redevient policier.

Selon nous, l’histoire est moins édifiante par ce rebondissement, encore que celui-ci a de quoi surprendre par la façon dont les cinq policiers intervenus, pour constater l’ébriété de leurs collègues, ont relaté ce qu’ils ont vu. En effet, incroyable...!

Leur chef, un commissaire, a compté 8 verres de bière vides et noté la présence d’un neuvième verre de bière à moitié plein.

Un inspecteur n’a pas compté 8 mais 4 verres, dont un à moitié plein, et le liquide était rose, pas de la bière.

Version du troisième: “Il me semble qu’il y avait des verres abandonnés sur la table mais je ne pourrais préciser ce que ces verres contenaient ou avaient contenu”. Donc: bière ou jus de citron? En tout cas: pas de verre à moitié plein!

Pour le suivant, les trois policiers “étaient attablés à une table longue avec beaucoup de verres de bière vides sur celle-ci”.

Pour le cinquième, enfin: “Sur la table se trouvaient plusieurs verres et bouteilles de bière”. Tiens, en voilà qui a même vu des bouteilles!

Quant à l’état d'ébriété, c’est la même soupe. Cela va de : “Il avait le regard vitreux, les paupières lourdes, les yeux injectés de sang, il répétait plusieurs fois la même chose et était clairement en état d’ivresse” à: “Il parlait d’une façon claire et précise”.

Au point, d’ailleurs, d’avoir sollicité de pouvoir subir un test d’haleine, ce qui lui a été refusé.

On ne pense pas que ces policiers surpris par leurs collègues veillaient de façon exemplaire à la sécurité du brave citoyen. Le 14 avril, le Conseil d’Etat a annulé la démission d’office de celui qui avait introduit un recours.

L’intéressé était entré à la police à l’âge de 23 ans.

En 33 ans, il n’avait jamais été puni. Le parquet avait très vite classé sans suite le PV pour ivresse publique.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be