Féminicide sans cadavre: celle qui a tout déclenché parle

Témoignage exclusif de Nathalie : "C’était une toute petite femme, son mari fait trois fois son volume".

Féminicide sans cadavre: celle qui a tout déclenché parle
©BELGA
Sans Nathalie, qui se serait inquiété de la disparition de Kaur Jugvinder, cette femme de 36 ans, mère d’un petit enfant, de nationalité indienne et résidant à Evere ? Le procès du meurtrier présumé, son mari dont elle était séparée, s’ouvre lundi à Bruxelles, alors que le témoin...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité