Cinq soignants condamnés pour traitements dégradants envers des patients d'une maison de repos

Sur Facebook, des photos de patients âgés, des couches-culottes sur la tête.

Cinq soignants condamnés pour traitements dégradants envers des patients d'une maison de repos
Le tribunal correctionnel de Malines a déclaré cinq anciens infirmiers et infirmières d’une maison de repos de Puurs (province d’Anvers) coupables de traitements dégradants, voyeurisme et diffusion de photos de nu. Tous étaient membres d’un groupe de discussion fermé sur Facebook...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité