Pourquoi n'applaudit-on plus les soignants à 20 heures ?

"Une partie de la population a choisi d’abandonner" : c’est l’analyse inquiète face à la crise, d’un spécialiste de l’UCLouvain, Nicolas Pinon.

Pourquoi n'applaudit-on plus les soignants à 20 heures ?
©AP
Au printemps, pendant la première vague, les gens applaudissaient à 20 h et affichaient aux fenêtres des messages de soutien au...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité