La police anversoise met fin à une grande réception: 120 couverts dressés, au moins 33 personnes présentes

La police a interrompu une fête jeudi soir dans le quartier juif d'Anvers, où au moins 33 personnes étaient présentes. Trente-deux d'entre elles étaient majeures et ont donc pu être assignées à comparaître immédiatement, selon le parquet d'Anvers.

Belga

La police a découvert vers 19 heures que de nombreuses personnes étaient réunies dans un bâtiment. Soupçonnant une "lockdown party", les agents se sont d'abord placés en observation. Quand ils sont intervenus, la porte était fermée, ce qui indique qu'ils ont pu être repérés. Les caméras de sécurité ont ensuite montré que de nombreux fêtards avaient déjà quitté les lieux.

Après avoir forcé la porte, la police a découvert une dizaine de tables dressées pour environ 120 couverts. Les policiers ont constaté la présence de 33 personnes sur place.

Le tribunal de police convoquera les personnes présentes, y compris celles qui seront éventuellement identifiées sur base d'images vidéo. Elles risquent une peine de huit jours à trois mois de prison et une amende de 208 à 4.000 euros.

Deux personnes ont également été interpellées pour séjour illégal et une autre pour avoir troublé l'ordre public.

C'était la troisième fois cette semaine que la police d'Anvers interrompait une fête au sein de la communauté juive. Les deux premières fois, 42 et 57 personnes avaient été identifiées.

Le Forum der Joodse Organisaties (FJO), la principale organisation faîtière des associations juives du pays, a condamné vendredi l'organisation de ces fêtes, avant de souligner qu'il s'agit de parties privées au sein de la partie hassidique de la communauté, qui n'est pas représentée au sein du FJO.

"Nous n'avons aucune compréhension pour cela et ressentons même une profonde honte", a déclaré le porte-parole du FJO, Hans Knoop. "Il ne s'agissait pas de 'fêtes juives', mais de fêtes privées où des Juifs étaient présents: une bar mitzvah et deux mariages".

Le bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever, a également condamné les faits. Selon son cabinet, M. De Wever prendra contact avec des personnalités importantes des différentes communautés de sa ville pour souligner une fois de plus que ce type de rassemblements n'est pas acceptable.

La police anversoise met fin à une grande réception: 120 couverts dressés, au moins 33 personnes présentes
©Police Anvers

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be