Mort d’Imane, 14 ans, après un mauvais diagnostic: l’hôpital acquitté, les parents font appel

Dans le dossier d’Imane Jellal, la justice décide, dix ans après, que l’erreur de diagnostic n’est pas une faute pénale. Les parents d'Imane, qui aurait eu 25 ans en ce mois de juillet, interjettent appel.

Mort d’Imane, 14 ans, après un mauvais diagnostic: l’hôpital acquitté, les parents font appel
©Montage (DR et Shutterstock)
Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé son jugement dans le dossier de la petite Imane Jellal, décédée en 2011 des suites d’une péritonite aiguë mal diagnostiquée. Après dix ans,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité