"Nous sommes au bout de ce qui est possible" : face au procès sans cesse reporté, la Cour écrit aux justiciables

Un renfort promis est annulé. Alors le président de la cour du travail Marc Dallemagne innove et écrit à des justiciables.

"Nous sommes au bout de ce qui est possible" : face au procès sans cesse reporté, la Cour écrit aux justiciables
©D.R./JEAN LUC FLEMAL
Il vient d’apprendre, fin novembre, que son procès qui devait enfin s’ouvrir devant la cour du travail de Bruxelles alors...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité