Le Belge qui cherchait au Maroc son fils enlevé en Belgique, condamné à Meknès à trois ans ferme

Le tribunal de Meknès a condamné, mercredi, à trois ans d'emprisonnement ferme, Marc M.. Accompagné d'un avocat bruxellois, ce ressortissant belge s'était rendu au Maroc, fin 2021, pour essayer de retrouver son fils enlevé l'année précédente par sa mère en Belgique, dont il n'avait plus de nouvelles depuis plusieurs mois. Marc M., que trois avocats des barreaux de Fès et Meknès défendaient mercredi, niait les faits qui lui sont reprochés.

Le Belge qui cherchait au Maroc son fils enlevé en Belgique, condamné à Meknès à trois ans ferme
©D.R.

Le consul de Belgique était présent en tant qu'observateur. Le procès a duré cinq heures. Un avocat belge, Me Mehdi Abbes, était également présent. Selon celui-ci, le ministère public marocain a requis la peine de vingt ans d'emprisonnement. Marc M. faisait face à des accusations de viol, portées par son ex-belle-famille. Le tribunal l'a déclaré non coupable et l'a acquitté de ce chef. Le tribunal a par contre retenu comme établis des faits d'attouchements sur mineur. Une plainte à sa charge avait été déposée en Belgique; cette plainte n'a pas abouti. En Belgique par contre, c'est l'ex-épouse qu'un tribunal a condamnée, par défaut, en 2021, pour non présentation d'enfant, à un an d'emprisonnement ferme.

Sans nouvelles de son fils, Marc M. se rendait au Maroc, fin novembre, dans le but de renouer le dialogue rompu avec son ex-femme et avec sa famille. Le Belge de 57 ans était arrêté à Meknès le 6 décembre. Il est détenu dans des conditions extrêmement sévères, à la prison de Toulal 2. Marc M. plaidait l'acquittement. Il dispose à présent de la faculté d'interjeter appel.

Le Belge n'a pas revu son fils. L'enfant, âgé de quatre ans et demi, possède aussi la nationalité belge.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be