Accident mortel impliquant une Tesla: le conducteur insiste, il a freiné

Il a témoigné pour la première fois dans Le Parisien ce lundi 2 mai. Impliqué dans une collision mortelle en décembre 2021 à Paris, le chauffeur qui conduisait un taxi électrique Tesla assure qu'il a freiné.

Photo prétexte.
Photo prétexte. ©Shutterstock

Une personne est morte et une vingtaine ont été blessées. Le 11 décembre 2021, ce chauffeur de taxi était au volant d'une Tesla Model 3 avec sa famille à ses côtés. La voiture était arrêtée à un feu rouge lorsqu'il a entendu un bruit. Sa belle-fille entend "une sorte de bip, comme quand on reçoit un texto. En tout cas, je ne l'ai jamais entendu avant", assure le conducteur.

En mode automatique mais pas autonome, la voiture a redémarré et accéléré, raconte-t-il. Alors, il a appuyé sur la pédale de frein avec les deux pieds. Il a essayé de déclencher manuellement le frein automatique, censé s'enclencher tout seul à l'approche d'un obstacle. Pas moyen d'arrêter l'engin, se souvient le quinquagénaire. La suite est tragique. Des plots plient sous la voiture qui percute et expulse un conteneur à verre, puis fonce dans un feu de signalisation qui balaie une camionnette. C'est cette camionnette qui heurte mortellement un jeune cycliste de 19 ans.

Les passagers de la voiture sortent indemnes et constatent le tragique carnage. "Le pire, c'est quand je sors et que je découvre toutes ces personnes allongées par terre. Mon beau-père est dévasté. Il crache du sang à cause des bris de verre qu'il a avalés. Il se met à courir partout pour aller voir les victimes et s'excuser", a expliqué la belle fille du chauffeur.

Ni alcool, ni stupéfiant

Le conducteur n'avait rien consommé. Ni alcool, ni stupéfiant. "J'ai tous mes points. Je dois être l'un des rares parmi mes collègues à n'avoir jamais passé de stage de récupération. Ils me disent que je conduis comme un pépé", raconte le chauffeur mis en examen pour homicide involontaire et blessures involontaires. Il a porté plainte fin mars contre le constructeur Tesla France pour "mise en danger de la vie d'autrui".

Aujourd'hui, l'homme ne peut plus conduire. "On se débrouille comme on peut avec ma femme qui n'a pas le permis. Je cherche un petit travail. Peut-être distribuer des prospectus. Conduire, ça ne me dit plus rien". Et l'entreprise américaine? "Je la déteste. À cause d'elle, ma famille a failli mourir."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be