Les techniques de pointe qui ont permis aux enquêteurs de confondre "le violeur de la Sambre"

Le procès de Dino Scala, qui a sévi sur la frontière belgo-française pendant 30 ans, démarre ce vendredi à Douai. Jugé pour 56 faits de viols et d'agressions sexuelles, l'homme de 61 ans encourt 20 ans de prison. Le jugement est attendu le 1er juillet.

Les techniques de pointe qui ont permis aux enquêteurs de confondre "le violeur de la Sambre"
©AFP
Il suffit parfois d'un rien pour résoudre une enquête sur laquelle les policiers butent… Les plus anciens s'en souviendront : la procureure générale de Liège, Anne Thily, avait admis que, "sans le gamin"...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité