L'horreur dans le Brabant flamand, triple meurtre à l'arme blanche : on en sait plus sur l'identité des victimes

L’horreur dans le Brabant flamand, où une femme, son fils et un ami de la famille sont décédés.

La rédaction (avec Belga)
L'horreur dans le Brabant flamand, triple meurtre à l'arme blanche : on en sait plus sur l'identité des victimes
©BELGA

La police a découvert samedi matin trois corps sans vie dans une maison à Kessel-Lo (Brabant flamand), a confirmé le parquet de Louvain. Après identification, les corps sont ceux de la résidente de la maison (54 ans), de son fils (23 ans), et d’un ami de la famille (47 ans).

Le parquet de Louvain a confirmé l’identification des trois victimes de l’attaque à l’arme blanche à Kessel-Lo (Brabant flamand) samedi après-midi.

Les agents ont été appelés sur les lieux pour une agression au couteau et ont découvert les corps portant des blessures vraisemblablement occasionnées par une arme blanche.

Une enquête approfondie est en cours dans l’habitation. La police locale a reçu un appel pour une agression au couteau en cours, vers 03h00 du matin, confirme la porte-parole du parquet. Un juge d’instruction a été chargé de l’enquête. Le médecin légiste et le laboratoire sont déjà sur place. Les voisins ont témoigné avoir entendu des aboiements et des bruits de coups pendant la nuit. Il s’est avéré, que c’est l’une des victimes poignardées qui a contacté les forces de l’ordre.

L'horreur dans le Brabant flamand, triple meurtre à l'arme blanche : on en sait plus sur l'identité des victimes
©BELGA

Samedi, la police était massivement présente sur place, avec sept combis arrivés vers 13h00. Un hélicoptère avait effectué deux vols autour de la maison des victimes un peu plus tôt. Le parquet n’a rien pu confirmer, si ce n’est que l’enquête est en cours et que l’objectif à court terme était d’obtenir une représentation précise de la scène de crime.

Hormis l'identification des victimes, le parquet n'a pas été, ce samedi vers 15h45, en mesure de fournir d'autres informations. La porte-parole Sarah Callewaert : "L'enquête est loin d'être terminée et prendra beaucoup de temps."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be