Fusillade à Bruxelles : une guerre entre Albanais qui dure depuis 20 ans

Ce n’est pas la première fois que le suspect principal et la victime tentent de régler leurs comptes dans notre pays.

Ponciau Sébastien
Fusillade à Bruxelles : une guerre entre Albanais qui dure depuis 20 ans

Les antagonismes mortels dans le milieu albanais atteignent leur paroxysme.

Dernier fait en date : Erion Hasanbelliu, 43 ans, a été grièvement blessé lors d’une fusillade à Bruxelles. La mafia albanaise voulait (encore une fois) régler ses comptes après des années de querelle.

Le suspect est le grand criminel albanais Kasander Noga (44 ans). L’auteur et la victime sont engagés dans une querelle sanglante qui semble n’avoir pas de fin depuis une vingtaine d’années. Ce n’est pas la première fois que les deux tentent de régler leurs comptes dans notre pays.

La fusillade sur la célèbre place de Brouckère au centre de Bruxelles s’est déroulée samedi soir vers 20 h 20. Juste avant l’entrée de l’hôtel NH Collection, un homme de 43 ans a été abattu de six balles. Il a été touché à la poitrine et aux jambes. L’homme est en danger de mort. Le ou les auteurs est/sont toujours activement recherché(s).

Les employés de l'hôtel et plusieurs passants ont été choqués par la violence brutale qui s'est déroulée sous leurs yeux. Pour eux, il s'agissait clairement d'un règlement de comptes. "L'un a soudainement tiré plusieurs fois sur l'autre, puis s'est enfui dans une rue latérale à gauche de l'hôtel. Il était chauve, petit et trapu", a déclaré une femme à hln.be.

Les médias albanais savaient déjà dimanche qu’il s’agissait d’un règlement de haut vol. La famille de la victime a eu des problèmes avec le grand criminel albanais Kasander Noga pendant des décennies.

Ce tueur à gages de 44 ans a été condamné à perpétuité en Albanie, pour le "meurtre de la salle de réveil". En 2000, Kasander Noga est entré par effraction dans le service de convalescence d’un hôpital albanais où Aqif Hasanbelliu (le père de la victime actuelle) a été admis. Il a retiré le Baxter de son bras et a tiré avec sa mitrailleuse sur l’homme et un de ses amis. Tous deux sont morts sur place.

Un an plus tard, la famille Hasanbelliu a contre-attaqué. Les fils Erion et Geron ont envahi le café Préhistorie sur la Sint-Jansplein à Anvers, où Kasander Noga et son ami Julian Xhela étaient arrivés juste avant. Xhela est mort sur le coup, Kasander Noga a été grièvement blessé mais a survécu à l’attaque. La justice belge a arrêté Erion Hasanbelliu et l’a extradé vers l’Albanie en 2013.

L’auteur présumé de la fusillade à Bruxelles, Kasander Noga, s’est également signalé auprès de la justice belge il y a vingt ans. En 2005, il comparaît devant la cour d’assises d’Anvers pour le meurtre de l’Albanais Astrit Shperdheja (37 ans). L’homme a été abattu en plein jour sur la Sint-Jansplein à Anvers par un agresseur qui circulait sur un vélo BMX. Les principaux témoins oculaires étaient deux garçons de douze ans qui se tenaient sur le pas d’une porte. Le jury populaire n’a pas été convaincu par les preuves et a acquitté Kasander Noga en 2005.

Selon Het Laatste Nieuws, le parquet de Bruxelles n'est pas encore certain qu'il soit réellement le tireur. La police judiciaire fédérale analyse en profondeur les images des nombreuses caméras de la place de Brouckère.

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be