Pour l'avocat de Lorena, qui a perdu ses parents lors du drame de Strépy, la qualification de l'homicide sera cruciale : "Ce sera soit les assises soit le tribunal de police"

Volontaire ? Involontaire ? Pour l’avocat de Lorena, Dimitri de Béco, l’enjeu est énorme.

Ponciau Sébastien
Pour l'avocat de Lorena, qui a perdu ses parents lors du drame de Strépy, la qualification de l'homicide sera cruciale : "Ce sera soit les assises soit le tribunal de police"
©BUREAUX RÉGIONAUX
"Ce qui me frappe dans ce dossier, c'est le nombre de personnes touchées, l'ampleur du drame qui frappe toute une région, survenu dans un moment d'innocence, lors de festivités...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité