Disparation de Natacha : Du sang là où elle aurait fait la fête

La jeune touriste était sur place la veille de sa disparition au Pérou.

Ponciau Sébastien
Disparation de Natacha : Du sang là où elle aurait fait la fête

Des traces de sang ont été découvertes mercredi dans une habitation de Cabanaconde au Pérou où la Belge Natacha de Crombrugghe, portée disparue depuis le 24 janvier, a participé à une fête la veille de sa disparition.

À l’heure de notre bouclage, aucun autre élément suspect n’avait été découvert et les enquêteurs devaient encore déterminer si les traces de sang appartiennent bel et bien à la touriste bruxelloise. Ils n’ont pas précisé dans quelle partie de l’habitation ces traces de sang avaient été découvertes.

Depuis la mi-juin, une équipe d’enquêteurs de la "Dirección de Investigación Criminal" de Lima cherche à déterminer si la disparition de Natacha de Crombrugghe pourrait être de nature criminelle. Il s’agit d’une équipe d’experts en scènes de crime, composée notamment de biologistes et d’anthropologues.

Des tests au luminol (pour détecter d’éventuelles taches de sang) devaient de fait être effectués afin d’infirmer ou confirmer des informations selon lesquelles le corps de Natacha pourrait se trouver sur le site de cette propriété, située à Cabanaconde, à environ 200 km d’Arequipa, dans le sud du pays.

Selon une nouvelle piste, cette dernière aurait voyagé du district de Cabanaconde vers Caylloma, où elle a été aperçue pour la dernière fois le 24 janvier.

Natacha de Crombrugghe, âgée de 28 ans, effectuait un trek au Pérou. Elle avait laissé un sac à dos dans sa chambre d’hôtel à Cabanaconde, un petit village perché à plus de 3 000 mètres d’altitude dans les Andes péruviennes, avant de partir seule, le 24 janvier vers 5 h, pour aller contempler le canyon de Colca, l’un de plus profonds du monde.

Après presque 5 mois de recherche, les parents, Eric et Sabine de Crombrugghe, se sont de nouveau rendus dans la région début mai, offrant une récompense de 15 000 $ à quiconque peut fournir des informations pour aider à localiser leur fille.

" De fait, nous avions obtenu qu'une équipe spécialisée en homicides et traite des êtres humains de Lima fasse une nouvelle enquête", explique Eric de Crombrugghe, contacté par nos soins après l'annonce de la découverte de taches de sang. "Ils sont à Cabanaconde depuis quinze jours. Cela devait rester secret mais il y a eu des rumeurs, puis les médias locaux en ont parlé. Nous ne savons rien sauf qu'ils doivent rentrer à Lima cette semaine et nous faire leur rapport."

Dès l’annonce de sa disparition le 3 février, de nombreux guides volontaires se sont rendus sur place pour rechercher Natacha dans le canyon. Ils ont été rejoints par des équipes de policiers et secouristes de haute montagne. Après un mois, ils sont repartis bredouilles. En mars, la saison des pluies et un tremblement de terre rendant l’accès au canyon difficile, les recherches ont été abandonnées.

L’enquête criminelle ayant été rapidement écartée, trop vite selon les parents, tous deux étaient retournés au Pérou pour mener leurs propres investigations.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be