Un élève de 10 ans violenté par son institutrice: "Même les enfants de sa classe étaient choqués"

Une plainte est déposée pour des faits de violence commis à l’égard d’un enfant de dix ans dans une école primaire.

Un élève de 10 ans violenté par son institutrice: "Même les enfants de sa classe étaient choqués"
©D.R.

La police a ouvert une enquête suite à des faits de violence commis par une institutrice à l’égard d’un élève de 10 ans. Les faits remontent au mardi 21 juin dans une école de cinquième primaire de la province de Namur.

" Mon fils a eu une altercation avec l'institutrice vers 9 h 30. Il n'avait pas bien compris un exercice et quand il a demandé de le réexpliquer, l'institutrice, qui remplace la titulaire habituelle, s'est énervée et l'a attrapé à la gorge ", explique la maman. "Je n'ai été mise au courant de cet incident que vers 16 h. Visiblement, les enfants de la classe sont sortis choqués de l'école. Ils ont fait part de cette altercation à leurs parents. C'est une de mes amies qui a récupéré mon fils à l'école et qui m'en a fait part."

La maman a immédiatement porté plainte auprès de la direction de l’enseignement obligatoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles ainsi qu’auprès de la zone de police locale. Le parquet de Dinant s’est saisi du dossier

Le lendemain matin, l'enfant a été emmené chez le médecin qui a constaté un hématome au niveau du cou. " Nous sommes allés à la rencontre de l'institutrice pour lui demander une explication mais elle a nié les faits. Le pouvoir organisateur n'a rien fait de son côté, estimant que c'était bientôt la fin de l'année. Nous avons demandé que notre fils passe ses autres examens dans un local à part afin qu'il ne soit plus en contact avec cette institutrice, qui est arrivée dans l'école au début du mois de mai. Nous avions déjà discuté avec elle car elle avait déjà empoigné mon fils par le bras. On peut comprendre que cela se fasse dans un état de nerf ou pour restaurer un rang, mais le fait de l'avoir pris à la gorge constitue la goutte d'eau qui fait déborder le vase" , poursuit la mère.

Une enquête est ouverte et plusieurs enfants ont été auditionnés par la police. Nous avons contacté le bourgmestre pour recueillir une réaction mais il se refuse à tout commentaire le temps de l’enquête.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be