Lionel D. s’est senti abandonné après avoir traqué sans relâche Salah Abdeslam: "Se faire tirer dessus n’est jamais un ressenti naturel"

Lionel fustige l’absence de suivi psychologique et médical des agents après la traque des terroristes.

Cinq ans après avoir quitté les unités spéciales de la police fédérale, Lionel, qui a participé à la traque de Salah Abdeslam, pousse un coup de gueule concernant l'absence de suivi...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité