La police en pleine crise pour le procès des attentats de Bruxelles: "On nous fait travailler 20h sans pause, sans nourriture. C'est inhumain!"

Plusieurs policiers chargés d’assurer l’acheminement des prévenus menacent de jeter l’éponge après une première journée jugée catastrophique.

La police en pleine crise pour le procès des attentats de Bruxelles: "On nous fait travailler 20h sans pause, sans nourriture. C'est inhumain!"
©BELGA
Ils font tous partie de la direction de protection de la police fédérale. La fameuse DAP, l'unité chargée d'assurer la protection des personnalités politiques, des personnes menacées et des détenus placés sous haute sécurité. Ce sont donc eux qui ont été missionnés ce lundi pour le transfert et la surveillance des inculpés présents au procès...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet