Risque d'évasion pour Salah Abdeslam ? La prison d'Ittre resserre la vis et passe sa cellule au peigne fin

Tout a été mis en oeuvre dans la prison d'Ittre pour ne prendre aucun risque.

Risque d'évasion pour Salah Abdeslam ? La prison d'Ittre resserre la vis et passe sa cellule au peigne fin
©Belga

Salah Abdselam, l'un des principaux accusés du procès des attentats de Bruxelles, est sans conteste l'un des détenus les plus surveillés de Belgique. Aussi quand une rumeur d'évasion à son sujet jaillit c'est tout la prison d'Ittre, lieu où il est incarcéré, qui est en alerte.

Ainsi, selon les informations de Sudinfo, le personnel pénitentiaire a très récemment procédé à une fouille approfondie de la cellule de Salah Abdeslam. Précisons que cette dernière se révèle être un cachot, cela signifie donc que sa fenêtre ne s'ouvre pas et que l'aération avec l'extérieur se fait via un système interne. Sa cellule est placée dans une zone de la prison l'empêchant d'être en contact de près ou de loin avec tout autre détenu.

Ainsi, le personnel pénitentiaire a retourné le cachot à la recherche de papier, d'un gsm, d'une célé USB... En d'autres termes, un quelconque plan d'évasion ou moyen de communication, mais rien n'a été trouvé. S'il s'agissait d'une fausse alerte, le personnel administratif du centre de détention a néanmoins décidé de prendre les devants et de resserrer un peu plus la vis sur les conditions de vie du détenu.

Désormais, il ne pourra plus croiser que quatre agents pénitentiaires. Rappelons qu'avant cette fouille, les avocats de Salah Abdselam avaient saisi la commission d'appel pour contester ses conditions de détention. Reste donc à voir si l'encadrement du détenu restera inchangé dans les semaines à venir.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be