Le boxeur Nabil Messaoudi, suspecté de tentative d'assassinat, reste en détention

La chambre du conseil de Bruxelles a décidé, mardi, de prolonger d'un mois la détention préventive du boxeur professionnel Nabil Messaoudi (23 ans), inculpé pour enlèvement et tentative d'assassinat.

Le boxeur Nabil Messaoudi, suspecté de tentative d'assassinat, reste en détention
©DEMOULIN BERNARD

Il avait été arrêté à l'aéroport londonien d'Heathrow après la publication d'un avis de recherche, et a été extradé vers la Belgique le 14 septembre. Nabil Messaoudi a fait l'objet d'un avis de recherche de la police fédérale lancé le 8 juin, à la demande d'une juge d'instruction de Bruxelles. Il est poursuivi pour séquestration et tentative d'assassinat. Les enquêteurs le soupçonnent d'avoir, avec d'autres suspects, fait monter de force un homme de 28 ans dans une voiture et de l'avoir tabassé, le 31 mai.

Deux suspects ont été inculpés et placés sous mandat d'arrêt, peu de temps après les faits. Un premier suspect a été interpellé le 1er juin et un second, Yassine B.S.L., le 3 juin. Ce dernier s'est rendu à la police après qu'un avis de recherche le concernant a été diffusé. Le premier suspect n'est autre que la sœur de Yassine B.S.L. Ils sont désormais tous deux placés en détention provisoire sous la modalité du bracelet électronique.

Quant au troisième suspect, Nabil Messaoudi, boxeur professionnel d'origine bruxelloise et vivant en Grande-Bretagne, pour qui un avis de recherche a également été diffusé, il n'a été arrêté que le 2 septembre, à l'aéroport d'Heathrow à Londres. Il a été extradé vers la Belgique le 14 septembre, et placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction le lendemain.

Selon divers médias, Nabil Messaoudi et Yassine B.S.L. s'en seraient pris à la victime parce qu'elle aurait tenté de faire chanter la sœur de Yassine B.S.L. avec des vidéos intimes. D'autres versions évoquent un acte de vengeance commis parce que la jeune femme aurait été violée par la victime.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be